5 /  9
Vignette document Ingénierie simultanée de conduite de projet. Bibliothèque de France, Socrate

Ingénierie simultanée de conduite de projet. Bibliothèque de France, Socrate

Article
LES CAHIERS DE L’ANACT (Revue)
1995
Contient : 47 pages

La quatrième livraison des "Cahiers" présente un bilan de la conduite de deux importants projets auxquels l'ANACT a participé. Le premier (CL. Alezra, S. Cukierman) revient sur le contenu et les étapes successives de l'intervention de l'Agence auprès de l'Etablissement Public de la Bibliothèque de France. Pour leur part, R. Eksl et G. Rolloy ont été co-intervenants de l'ANACT sur le projet SOCRATE de la SNCF. Les deux contributions mettent en évidence les particularités et les problèmes engendrés par la conduite de projet dans un contexte institutionnel.
La demande de la Bibliothèque de France était orientée sur les modalités de sa future organisation en départements thématiques. L'intervention a contribué à la réflexion sur l'organisation d'ensemble, le chiffrage des effectifs nécessaires et les statuts des personnels. Les difficultés de l'intervention sont présentées sans détours, elles peuvent s'analyser a posteriori comme symptomatiques d'une défaillance, lors du déroulement de la démarche, de l'ingénierie simultanée du projet. Une méthodologie dont l'apprentissage est nécessaire (y compris pour les administrations), mais rendue d'autant plus difficile que les projets et leur environnement institutionnel sont complexes, ce qui est fatalement le cas pour ce type de grands projets publics.
Le projet SOCRATE fut engendré par le changement d'orientation de la politique commerciale de la SNCF. Il impliquait aussi bien les usagers que les vendeurs et les contrôleurs. L'ANACT était chargée d'analyser l'évolution des métiers, puis, suite à un rapide élargissement de la demande, l'évolution des organisations de vente, de l'ergonomie des logiciels, de l'appui au partenariat avec les organisations syndicales. Les auteurs reprennent les contenus et difficultés de l'expérience et en soulignent l'exemplarité. Les constats retenus peuvent aisément se transposer à d'autres cas de grands projets informatiques centralisés mis en place à l'intérieur d'une organisation en voie de déconcentration vers les régions. On s'interroge notamment sur : le rôle de l'expérimentation (la mise en place et l'exploitation de "sites pilotes"); la prise en compte du travail, de l'expression des salariés et de leurs représentants; la sous-estimation du temps de la formation; "l'oubli" du client, alors que le projet concernait la relation de service; enfin sur les questions d'articulation entre "le grand projet", l'entreprise et les autres projets en cours.

SUGGESTIONS

Du même auteur