2 /  2
Vignette document Situations de travail et formation

La formation en situation de travail se définit habituellement par les termes "stage" ou "formation sur le tas". Mais de nouvelles formes de formations sont apparues par et dans les situations de travail. avec comme objectifs l'acquisition du savoir mais aussi la production de savoirs, production visant à transformer les personnes et l'organisation du travail. "Formation en alternance", "tutorat", "formation qualifiante", "formation-action" sont les nouvelles facettes de la formation en situation de travail qui, en les étudiant de près, permettent de comprendre la cohérence possible entre ces deux notions.
La première partie de l'ouvrage se base sur une méthode d'observation d'expériences concrètes en entreprise (grandes, petites et moyennes ; interentreprises) et d'en rechercher les caractéristiques communes. Les auteurs ont ainsi pu identifier différents facteurs : l'existence de processus de mutation internes; la combinaison d'enjeux d'emplois, de production et de qualification ; les configurations d'intérêt des acteurs dans la promotion des dispositifs ; et enfin, l'articulation entre une temporalité fonctionnelle et des dynamiques de changements. Trois types d'enjeux ont été dégagés : des enjeux de qualification, de production et d'emploi avec des logiques dominantes. Ces logiques font appel, soit à une conception de la formation à partir des situations de travail ; soit elles privilégient la formation dans les situations de travail ; soit elles préconisent le développement de la formation par la mise en situation de travail.
La seconde partie resitue les résultats de la recherche entreprise par rapport aux transformations sociales ; celles-ci ont, en effet, une influence non négligeable sur les entreprises et donc sur les nouvelles formes de formation. Sont passés en revue les changements de l'organisation de l'entreprise et de l'organisation du travail ; la définition des savoirs et de leurs articulations ; et les recompositions identitaires des salariés.
La troisième partie tire les enseignements de la recherche en donnant le point de vue du praticien, responsable ou professionnel de la formation. La position de la fonction formation est redéfinie avec la prise en compte des moyens, des enjeux et des structures. On peut donc affirmer qua la fonction formation est dorénavant centrée sur les enjeux de l'organisation et de ses membres, qu'elle est en prise directe avec les situations de travail et qu'elle élargit son champ d'action temporel afin d'anticiper les projets de changement.
L'analyse du travail tient donc une place centrale dans la réflexion menée par les auteurs, et la dimension sociale apportée dans différents chapitres constitue une approche originale, mais indispensable, à cette étude.

SUGGESTIONS

Du même auteur