1 /  11
Vignette document Participer : pour quoi faire ?

Participer : pour quoi faire ?

Article
SOCIOLOGIE DU TRAVAIL (Revue)
01/2015
Contient : pp. 1-103

L'objectif de ce numéro est de dépasser l'opposition entre une appréhension de l'impératif participatif comme ouverture heureuse aux voix de chacun, d'un côté, comme forme sournoise de domination consentie, de l'autre, pour soumettre les expressions concrètes de la participation à l'enquête sociologique. Il s'agit plus exactement d'interroger la participation à l'aune de ses conditions de réalisation dans l'espace du travail. A l'effervescence des publications sur la participation née des lois Auroux de 1982 a succédé une période, au milieu des années 1990, où les sociologues ont pris leurs distances avec le sujet. L'accord interprofessionnel de 2013 sur « la qualité de vie au travail et l'égalité professionnelle » est emblématique du retour de la participation au travail jusque dans le dialogue social. S'il introduit une inflexion dans le débat, tout reste à faire pour traduire celle-ci en mesures concrètes, suivies de conséquences positives pour les salariés.
Or, les formes concrètes de la participation au travail sont à la fois plurielles et hybrides. Les quatre contributions réunies dans ce dossier montrent en quoi le défi de la participation est un enjeu décisif de la problématique du travail aujourd'hui. Le premier article porte sur les dispositifs d'accompagnement d'une réforme mise en oeuvre dans l'administration des finances. Le deuxième s'intéresse aux réunions d'un service de soins palliatifs. Le troisième retrace l'histoire de la gestion collective de la ligne éditoriale par les journalistes. Enfin, le quatrième article analyse les chantiers participatifs du bâtiment.

Contient :
pp. 1-103
Langue :
français
Sujet :
Notes :
bibliographie. Date de parution : 2015-01-01

SUGGESTIONS

Du même auteur