8 /  23
Vignette document Métiers pénibles : l'impossible compensation (dossier)

Métiers pénibles : l'impossible compensation (dossier)

Article
Entreprise & Carrières
8/01/2008
Contient : pp. 22-31

La réforme des régimes spéciaux de retraite a relancé le débat sur la pénibilité du travail. Un sujet sur lequel les partenaires sociaux s'arrachent les cheveux depuis presque trois ans. Alors que l'acte II de la réforme des retraites arrive à grands pas, difficile, aujourd'hui, d'entrevoir une porte de sortie. Pendant ce temps, certaines catégories de salariés subissent les effets de mauvaises conditions de travail tandis que le scandale des inégalités d'espérance de vie perdure :
- Ouvriers du bâtiment, prévenir plutôt que réparer : la pénibilité demeure un sujet tabou dans le BTP, où les trois quarts des salariés sont des ouvriers. Les actions sur les conditions de travail empruntent le chemin détourné de la prévention des accidents.
- Auxiliaires de vie, les forçats des services à la personne : dur physiquement, le travail des auxiliaires de vie l'est aussi sur le plan psychologique. Certaines fédérations d'aides à domicile mènent des actions pour améliorer les conditions de travail de ces salariées âgées en moyenne de 45 ans.
- Agents de la vois à la SNCF, un métier "duraille" : port de charges lourdes et travail de nuit sont les deux contraintes majeures du métier d'agent de la voie à la SNCF. Et la réduction des effectifs a accru la charge de travail, selon les syndicats.
- Téléopérateurs, du mieux pour les "ouvriers" du tertiaire : une charge de travail excessive, le manque d'autonomie et un environnement bruyant sont les effets de l'intensification du travail dans certains centres d'appels. Des aménagements et des choix organisationnels ont permis d'améliorer les conditions de travail.
- La pénibilité vue d'Europe, une prise en compte à géométrie variable : à chaque pays sa façon de traiter la pénibilité au travail. Malgré cette hétérogénéité, la question est devenue une préoccupation sociale majeure en Europe. Petit focus dans quatre pays de l'Union.

SUGGESTIONS

Du même auteur