1 /  93
Vignette document Absentéisme différencié des femmes et des hommes dans un métier mixte : l'exemple des factrices et des facteurs

Absentéisme différencié des femmes et des hommes dans un métier mixte : l'exemple des factrices et des facteurs

Article
ACTIVITES - REVUE ELECTRONIQUE (Revue)
2017

Cette thèse vise à comprendre l’absentéisme différencié des femmes et des hommes dans un métier mixte. Pour cela, cette thèse a été réalisée dans le cadre d’une collaboration entre la branche Service-Courrier-Colis de La Poste, l’Anact et le Groupe de Recherche en Psychologie Sociale (GRePS ? EA?4163) de l’Université Lumière Lyon?2, sous forme d’une Convention Industrielle de Formation par la Recherche (CIFRE). La direction de La Poste souhaite mieux comprendre les causes de l’absentéisme et tenter d’en limiter la progression en appréhendant le sujet sous un nouvel angle?: «?l’absentéisme au regard du genre?». Au moment de la formulation de la demande, dans la branche Service-Courrier- Colis, il y a une quasi-parité des effectifs (en 2012, 46?% de femmes), et les femmes et les hommes exercent très majoritairement les mêmes métiers (facteurs et factrices, agents de tri). La Poste fait face à un fort absentéisme de ses agents, et en particulier des femmes. Au niveau national, en 2012 (quasiment les mêmes données en 2016), les femmes sont absentes en moyenne 30?% de plus que les hommes hors congés maternité et paternité (comparaison des taux d’absentéisme). Les éléments collectés au niveau national font écho à ces chiffres (Inan, 2013). Le métier de facteur était à l’origine un métier exclusivement masculin. Le concours a été ouvert aux femmes en 1970, et actuellement, on compte quasiment autant de femmes que d’hommes (en 2016, 46?% de femmes dans la branche Courrier). L’arrivée des femmes dans le métier s’est faite quasiment sans heurts, malgré quelques pratiques sexistes qui ont existé et perdurent parfois encore. Cependant, le changement n’a pas nécessairement été pensé en prenant en considération l’arrivée des femmes, qui ont dû se faire une place dans un métier masculin. L’organisation a été construite sur des normes masculines (Acker, 1990), pour un agent «?normal?» c’est-à-dire plutôt un homme autour de 30?ans.

Notes :
Résumé de la thèse réalisée au sein de l'ED EPIC soutenue le 26/09/2017 à Lyon