1 /  4
Vignette document Une approche sociologique des nouvelles pénibilités au travail

Les individus rencontrés au cours de l'enquête ne désignent pas, par le terme de pénibilité, des éléments de leur vie au travail qui justifieraient un départ plus précoce en retraite, parce qu’ils les useraient plus que d’autres éventuellement. Il apparaît clairement que les travailleurs acceptent que le travail soit fatigant, exigeant, mette la personne à l’épreuve, ait un certain impact sur sa vie privée. Les nuisances, les désagréments, les contraintes, les efforts que le travail implique et leurs effets sur l’organisme et le psychisme sont considérés comme des difficultés inhérentes au travail. Parfois même le danger, les risques et la violence de l’environnement du travail installent un sentiment de fierté et d’héroïsme. Ceux rencontrés et interviewés désignent comme pénibilités les difficultés qu’ils ne peuvent pas ou plus maîtriser, domestiquer, celles qui apparaissent comme étrangères à leur métier, qui puisent leur origine dans d’autres logiques professionnelles que celles qui les motivent, qui s’inscrivent dans un autre registre de valeurs, qui ne leur semblent pas équitablement réparties, et auxquelles ils ne parviennent pas à donner sens.. Cela est en lien avec l’individualisation qui a vidé de leur substance les collectifs comme avec les nouveaux modes de rationalisation qui portent de réelles attaques au métier. Ce sont des pénibilités, parce qu’elles leur apparaissent comme injustifiées, qu’elles les blessent dans leur identité professionnelle, leur image de soi et qu’elles sont vécues comme une non reconnaissance des nécessités deleur travail
Les auteurs se sont intéressés dans leur recherche à ces aspects modernes des pénibilités, celles qui sont liées aux caractéristiques de la modernisation, et pour ce faire, ont mené un certains nombre d’enquêtes de terrain dans différents secteurs qui soit sont associés à une forme moderne de travail ( le cas de SSII, le cas de salariés d’un centre commercial en province1) soit ont subi un processus caractéristique de transformations en liaison avec la modernisation de leur entreprise (entreprise publique de transport2) ou institution ( collèges3).

Contient :
9 pages
Langue :
français
Notes :
Date de parution : 2011-01-01
Notes :
Salariés-entreprise : comment recoller les morceaux / Laure DUMONT, Anne-Cécile GEOFFROY
Notes :
Salariés-entreprise : comment recoller les morceaux / Laure DUMONT, Anne-Cécile GEOFFROY