6 /  206
Vignette document Les  créateurs d’entreprises : la frontière entre salariat et entreprenariat s'atténue

Les créateurs d’entreprises : la frontière entre salariat et entreprenariat s'atténue

Rapport
Insee Première
06/2018
Contient : 4 pages ; numéro 1701

Parmi les créateurs d’entreprises de 2014, sept profils-types se distinguent, dont la plupart ont déjà été mis en évidence parmi les créateurs de 2010. Le profil des «?jeunes créateurs diplômés?» s’étoffe en 2014 (8?% des créateurs). Leur entrée sur le marché du travail par la création d’entreprises, en majorité sous le régime de l’auto-entrepreneur, semble se confirmer comme une alternative au salariat.
Trois profils correspondent principalement à la recherche d’une activité et d’un revenu de complément. Ils se répartissent entre les «?salariés en activité de complément?», les «?retraités?» et les «?créatrices de l’enseignement et de la santé?» (31?% des créateurs).
Beaucoup d’entrepreneurs cherchent principalement à créer leur propre emploi. Deux profils sont particulièrement concernés?: les «?chômeurs?» et les «?créateurs éloignés de l’emploi?» (40?% des créateurs).
Enfin, les «?créateurs expérimentés?» (21?% des créateurs), qui ont déjà une expérience dans la création ou la direction d’une entreprise, créent surtout des sociétés, avec des moyens plus importants et des perspectives de développement plus favorables.

SUGGESTIONS

Du même auteur