7 /  13
Vignette document Violences conjointes et dépendances au travail : professionnalisation durable et autonomisation

Des évolutions structurelles au sein de la fonction publique hospitalière française impactent fortement les activités professionnelles et les relations sociales depuis une dizaine d'années. Au quotidien du travail des violences conjointes s'exercent entre employeur et agents. Ces derniers sont dépendants de positions institutionnelle et juridique et de postures nées de la relation contractuelle et du lien de subordination juridique. A partir des théories de l'engagement, de l'identité professionnelle et de la dépendance, nous proposons de désacraliser la relation de travail et la relation d'autorité du point de vue des agents et de l'employeur. Les théories de l'apprentissage et en particulier la posture socioconstructiviste vont nous offrir l'opportunité de repenser leurs relations : en apprenant ensemble et en confortant leurs connaissances, expériences, contraintes... La résolution des conflits sociocognitifs qui s'engagent devient une ressource pour le bien-être de chacun. Pour y parvenir, la santé et la sécurité au travail constituent à la fois l'objet et la finalité de leurs interactions. Ainsi, notre contribution à portée spéculative se fixe pour ambition d'ouvrir une nouvelle piste d'action entre employeur et agents pour transformer résistances et conflictualités en dynamiques partagées d'amélioration des conditions du et de travail de chacun.