1 /  1
Vignette document Asthmes en relation avec le travail chez la femme : comparaison aux données masculines. Étude rétrospective des données issues du Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P)

Asthmes en relation avec le travail chez la femme : comparaison aux données masculines. Étude rétrospective des données issues du Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles (RNV3P)

Article
Contient : p. 181-192 ; vol. 83, n° 3

Introduction
Les asthmes sont la cause la plus fréquente de maladie respiratoire professionnelle dans les pays industrialisés. Les données épidémiologiques sur la prédominance d’un genre au sein de la population de travailleurs atteints d’asthme en relation avec le travail (ART) sont contradictoires, les données les plus récentes suggérant toutefois une prédominance féminine. L’objectif de notre étude est de comparer par sexe, les expositions et les secteurs d’activités au sein d’une population française de travailleurs ayant consulté pour un ART.

Méthodes
Nous avons recensé les cas d’ART (Codes J45, U05, J68 de la CIM-10) enregistrés entre 2001 et 2018 dans la base du RNV3P (Réseau national de vigilance et de prévention des pathologies professionnelles). Les paramètres étudiés étaient les données démographiques du patient, les expositions professionnelles, les postes de travail et le secteur d’activité. Seules les expositions avec une imputabilité jugée moyenne ou forte par le clinicien ont été retenues.

Résultats
Entre 2001 et 2018, 8385 cas d’ART ont été enregistrés, majoritairement chez les hommes (54,5 %) ; 13,5 % étaient des asthmes aux irritants. Une tendance à la diminution du nombre d’ART a été constatée sur la période. Les femmes souffrant d’ART exerçaient significativement plus dans les secteurs de la coiffure, des activités hospitalières et étaient principalement exposées aux composés d’ammonium quaternaire, aux produits d’entretien et détergents pour locaux. Les hommes étaient significativement plus représentés dans la boulangerie et le secteur du bâtiment et travaux publics (BTP), et majoritairement exposés aux poussières de farines, aux cyanates et isocyanates.

Conclusion
Notre étude confirme des différences en fonction du genre en termes d’expositions et de secteurs d’activités à l’origine d’ART. Il apparaît nécessaire de tenir compte des spécificités des ART dans les deux sexes afin d’établir rapidement le lien entre une exposition, un secteur d’activité et l’apparition ou l’aggravation d’un asthme.