1 /  1
Vignette document Les  effets du télétravail sur l'engagement et la performance adaptative des salariés : une mise en perspective des théories des comportements organisationnels en situation de déspatialisation

Les effets du télétravail sur l'engagement et la performance adaptative des salariés : une mise en perspective des théories des comportements organisationnels en situation de déspatialisation

Article
Contient : p. 49-70 ; n° 74
En ligne : sur le Cairn

Le télétravail altère notre rapport au cadre traditionnel du travail en termes de temps, de lieu et d’action, nous interrogeant sur les conséquences comportementales pour les organisations : comment maintenir l’engagement des salariés en télétravail ? Comment appréhender la performance à distance ? Deux questions majeures que se posent les organisations dans un contexte d’activité déspatialisée et dont l’intérêt se justifie d’autant plus dans un contexte professionnel sensible, postpandémie.
En s'inscrivant dans une démarche transactionnelle qui appréhende le travail et son organisation comme sources de satisfaction et de motivation, l'auteure conçoit que celles-ci sont influencées par l’évolution de l’environnement de travail et de ses caractéristiques. Cet article théorique a pour objectif de de comprendre les effets du télétravail sur les salariés et leurs comportements organisationnels à travers la satisfaction des besoins fondamentaux liés à l’environnement de travail dans lequel ils évoluent. Pour ce faire, il présente les éléments de littérature portant sur les effets du télétravail en termes d’engagement, de performance et de satisfaction des besoins psychologiques fondamentaux (autonomie, développement, exigences). Et il permet surtout i) de confronter la spatialité des théories des comportements organisationnels à cette situation de travail, marquée par la déspatialisation, ii) de proposer l’appréciation de la performance à travers l’utilisation du concept de performance adaptative et iii) de montrer les limites des études sur le télétravail par le manque d’outils psychométriques adaptés à l’analyse de cette situation particulière de travail. Enfin, s'inscrivant dans une approche transactionnelle-intégrative-multifactorielle, l'auteure définit le modèle de sa recherche future et discute des opportunités à faire évoluer les concepts dans ce domaine.