1 /  1
Vignette document Les  parties prenantes : lorsque le périmètre des interlocuteurs s'agrandit ...

Les parties prenantes : lorsque le périmètre des interlocuteurs s'agrandit ...

Article
Personnel ANDRH (Revue)
12/2009
Contient : pp. 37-61

Ce dossier s'ouvre sur une analyse par F. Mancy de l'épistémologie de la notion des parties prenantes. Pour J. Igalens, quand les salairés se considèrent parties prenantes del'entreprise, leur engagement peut être facilité. Quand les mutations économiques et sociales ne permettent plus de maintenir l'emploi malgré la construction de leur employabilité, ils peuvent se dissocier de l'entreprise. P. Roux, revient sur les mesures mises en oeuvre chez Freescale depuis 10 ans. D u point de vue juridique, la mise en acte de la notion de parties prenantes évolur entre la sanctionner le non respect aux chartes et codes éthiques de l'entreprise et favoriser l'adhésion individuelle du salarié (C. Eychenne). la nouvelle gouvernance de l'entreprise souffre de l'imprécision des normes applicables à la RSE et conduit à de nombreuses dérives. P. Godon évoque l'élargissement du champ d'intervention d'un organisme comme la Halde pour contrôler la non application de ses règles dans l'entreprise. Heureusement des exemples réussis valident l'hypothèse que la nouvelle gouvernance des entreprises peut se consturire sur le respect et l'intégration des salariés et des partenaires extérieurs comme parties prenantes. Trois exemples sont présentés : Liebherr Aérospace, l'hôpital Joseph Ducuing ainsi que l'IAE de Toulouse.

SUGGESTIONS

Du même auteur