1 /  1
Vignette document Le  reengineering : une déferlante illusoire ? Dossier

Le reengineering : une déferlante illusoire ? Dossier

Article
Travail et Changement
1998
Contient : pp. 9-16

Lorsqu'ils publient en 1990 aux Etats-Unis "reengineering the corporation : a manifesto for business revolution", Michael Hammer et James Champy entendent secouer le Landerneau managérial des deux côtés de l'Atlantique. Les années 80 ont été celles de la technique du "kaisen" qui consiste à améliorer l'organisation par petites touches et sans à-coups. Les pères du reengineering proposent, eux, de réinventer l'entreprise en la transformant de façon radicale. Pour cela, il faut balayer, telle un vague, l'organisation existante, et reconfigurer les processus en les "épurant". L"utilisation systématique des technologies de l'information doit appuyer ces deux principes.
Qu'en est-il aujourd'hui ? Si le reengineering n'a pas déferlé sur l'Europe, les expériences conduites sous sa bannière ne manquent pas pour autant. Certaines des entreprises qui ont appliqué la théorie de façon pure et dure ont vu les "gains spectaculaires" annonçés se muer en échecs cuisants. D'autres pratiques, plus ou moins éloignées des principes originels, ont vu le jour, et l'on peut se demander si le concept n'est pas aujourd'hui galvaudé.
Quoi qu'il en soit, tout n'est pas à jeter dans le reengineering et certaines idées méritent d'être revisitées. En veillant notamment à ce que les salariés soient associés à la définition même des objectifs du changement.

SUGGESTIONS

Du même auteur