1 /  1
Vignette document Etat de l'art de la transformation interne des organisations ; La  DATA au coeur de la transformation

Etat de l'art de la transformation interne des organisations ; La DATA au coeur de la transformation

Rapport
LECKO (Editeur)
01/2019
Contient : 196 pages ; En ligne

Les grandes organisations sont chahutées à l’externe par des perturbateurs de marché et en interne par de nouvelles cultures de travail. D’un point de vue collaborateur, la transformation digitale se traduit par :
? Une injonction, une perception d’une entreprise gagnante ou perdante face à l’ère digitale ;
? Un quotidien pro/perso en forte évolution, avec ses avantages et ses inconvénients ;
? Une saturation de réunions, de mails, et une perte d’efficacité ;
? De nouveaux outils et usages qui émergent ;
? Une évolution, ou non, des modes de travail dans son quotidien.

Les démarches de transformation ne peuvent plus se limiter à promouvoir et former les gens. Ces leviers sont inefficaces et coûteux. D’autres approches sont possibles et cela commence par la mise en place de dispositifs d’accompagnement reprenant les clefs de réussite d’une approche agile : il s’agit d’apprendre en essayant, de mesurer pour évaluer factuellement et ensuite de répliquer des clefs de réussites éprouvées. Le digital s’est déjà introduit dans nos réunions et modes de communication. En 10 ans, il a facilité la communication mais en contrepartie il a multiplié, jusqu’à saturation, le nombre de messages reçus et le nombre de réunions. Les gains de productivité obtenus avec le Digital plafonnent. Aujourd’hui, la question est de savoir si le Digital impacte positivement ou pas l’entreprise et les collaborateurs. Notre expérience au contact
de centaines d’entreprises nous montre que sans transformation des usages, l’arrivée de nouveaux outils génère plus d’effets négatifs.