1 /  1
Vignette document Mal-être ou satisfaction au travail dans un monde en mutation. Pourquoi et comment travailler autrement ?

Mal-être ou satisfaction au travail dans un monde en mutation. Pourquoi et comment travailler autrement ?

Article
Regards
2019
Contient : p. 65-74 ; volume 55 numéro 1

Beaucoup de choses ont été dites en vingt ans sur les risques psychosociaux (RPS) depuis le harcèlement moral jusqu’à la promotion de la qualité de vie au travail (QVT). Au-delà des glissements sémantiques et des acronymes, l’émergence progressive des notions de harcèlement, stress, RPS, QVT, répond à une réelle évolution dans la compréhension des déterminants du malaise ou du bien-être au travail. Parmi ces déterminants, les mutations profondes qui percutent l’équilibre et le compromis entre clients, employeurs et salariés sur lequel les relations sociales du pays reposent depuis l’après-guerre. A bien des égards, ces mutations ressemblent, au moins par leur ampleur, à celles qui au tournant des années soixante-dix ont conduit à la transition d’un modèle prospère à une économie en crise. La crise est le passage douloureux d’un état à un autre. Comme la chrysalide, elle est synonyme de transformations. C’est pourquoi à la question « travailler autrement, pour quoi faire ? », la réponse qui s’impose pourrait être : « parce que les choses changent ». Dès lors, un nouveau compromis doit être trouvé, pour que ces changements fassent émerger un nouvel équilibre, qui ne soit pas synonyme de RPS mais de satisfaction au travail.

2
Du harcèlement moral à la qualité de vie au travail, en passant par le stress, la violence au travail et les risques psychosociaux (RPS), que s’est-il passé dans le champ du travail au cours des deux dernières décennies ? De quoi ces glissements sémantiques sont-ils révélateurs ? De quelles distinctions sont-ils porteurs en pratique ?
Sommaire :
La lutte contre le harcèlement moral : un salut pour la personne, une impasse pour la prévention
II - L’approche par les risques : une aubaine pour la prévention, un prisme déformant pour l’action
III - La QVT : promesse à risques ou exigence de nouvel équilibre
IV - Un registre d’action pour chaque approche
V - Créer les conditions d’un dialogue professionnel efficient
VI - 20 ans plus tard?

SUGGESTIONS

Du même auteur