1 /  1
Vignette document Art et travail : paradoxes d’un couple inséparable

Ce numéro explore quelques facettes de l’art comme travail. Un travail collectif avec d’innombrables “petites mains”. Un travail généralement soumis à des conditions de grande précarité et dont les risques pour le corps sont souvent négligés. Un travail aussi qui n’est parfois même pas rémunéré sous prétexte qu’on demande une performance à des passionnés. Ce qui les aide à tenir malgré tout, c’est l’enthousiasme : la plupart des artistes ont choisi leur métier. Par contre, l’organisation de luttes collectives est plus difficile. Elle est entravée par les multiples formes d’emplois précaires et parfois par l’illusion que l’oeuvre effacerait la réalité matérielle du travail. De temps en temps, un élan collectif bouscule joyeusement l’ordre des choses comme vous pouvez le lire dans ce dossier.