1 /  1
Vignette document Le  bureau fragmenté. Où allons-nous travailler demain ?

Le bureau fragmenté. Où allons-nous travailler demain ?

Rapport
Contient : 18 pages

Pour le monde salarié de bureau, la crise sanitaire réinterroge, accélère ou décélère des tendances d’organisation du travail. La Fondation, l’Ifop et le cabinet de conseil Selkis ont mené, auprès de plus de mille salariés, une enquête sur ce que le bureau évoque, son utilisation actuelle et son devenir. Elle mesure ainsi à la fois la place du bureau, du flex office ou encore de l’open space dans la vie des salariés, l’impact du lieu de travail sur leur vie (notamment leur santé) et l’importance de l’espace de travail en terme de sociabilité. Car si le bureau est un lieu économique, il est donc aussi un lieu social.
La fragmentation des lieux de travail, son accélération et sa non-régulation engendrent trois risques importants.
- celui de la dilution du sens collectif : si un collectif n’est jamais l’addition d’individus mais toujours ce que les individus créent, mobilisent, produisent ensemble, le collectif ne peut exister si les individus ne se croisent jamais ou seulement dans une salle de réunion virtuelle.
- le risque lié à une trop grande fragmentation du lieu de travail est la bilatéralisation de la relation managériale, autrement dit le fait que, par rapidité et efficacité, un manager ne s’adresse toujours qu’aux salariés un à un (et possiblement au fil du temps toujours les mêmes), ce qui appauvrit, voire rend impossible, le travail en équipe.
- et celui de voir les salariés passer d'un sentiment d’appartenance construit (culture d’organisation) à une logique de service, telle une cohorte de free-lances. Cette dynamique, qui pourrait peut-être en satisfaire quelques-uns, créerait à coup sûr des travailleurs-décrocheurs, des travailleurs du dehors, de deuxième cercle, chez qui le sentiment d’inutilité peut émerger avec force ; or le sens perçu et donné à son travail joue un rôle prédominant dans la santé au travail, l’efficacité et le plaisir à travailler.
Trois questions sont soulevées: où et comment le travail de bureau s'exerce-t-il de nos jours ? À quelles finalités le bureau doit-il répondre ? Quelles répercussions les bouleversements induits par la crise sanitaire peuvent-elles avoir sur le bureau de demain ?

SUGGESTIONS

Du même auteur