1 /  1
Vignette document Perte de sens chez les agents du service public : les résultats d'enquête

Perte de sens chez les agents du service public : les résultats d'enquête

Baromètre
Contient : 18 pages

Une enquête d’un collectif d’agents publics menée du 30 avril au 31 août 2021 révèle la perte de sens éprouvée au travail par les fonctionnaires et agents contractuels. L’enquête ne dispose pas d’échantillon (tout agent pouvait y répondre), les domaines de l’éducation nationale, de la santé ou de l’enseignement supérieur sont nettement plus représentés que ceux de l’économie, de la culture ou de l’intérieur (27% des répondants travaillent dans l’éducation nationale, 4,8% à la culture). 4 répondants sur 5 ont déclaré être confrontés "régulièrement" ou "très fréquemment" à un sentiment "d’absurdité" dans l’exercice de leur travail. Seuls 3% des agents de l’enquête disent n’avoir jamais ressenti une telle sensation. Et quelque 55% dénoncent une perte de sens de la mission qui leur est confiée.
Parmi les causes la perte de sens, les répondants mettent en avant le manque de moyens, un défaut de vision, l’impression de servir un intérêt particulier plus que l'intérêt général, le poids de la structure ou de la hiérarchie ainsi que le manque de reconnaissance. Ces motifs s’entrecroisent et se recoupent fréquemment.
Interrogés sur les motivations à rester au sein de la fonction publique, la moitié des répondants affirment vouloir continuer à "servir l’intérêt général" et conserver de l’attrait pour leur mission. Les autres évoquent en nombre la "difficulté de changer de métier" (36,8%) et?/ou la "stabilité de l’emploi" (35,6%).