3 /  2651
Vignette document Fait religieux au travail : apports de la justice organisationnelle perçue pour une régulation inclusive. Une étude de cas multiples enchâssée

Fait religieux au travail : apports de la justice organisationnelle perçue pour une régulation inclusive. Une étude de cas multiples enchâssée

Colloque
Contient : 26 pages

Cette communication a été présentée lors du 31ème congrès de l'AGRH " Vers une approche inclusive de la GRH ?" qui s'est tenu à Tours du 3 au 5 mars 2021.
Le fait religieux est un sujet de recherche émergent dans la recherche francophone. Cette thèse s’intéresse aux perceptions de justice organisationnelle des postures de régulation exercées par quatre organisations françaises.
Méthodologie
Pour ce faire, en mobilisant une approche qualitative nous avons conduit des entretiens semi directifs, des périodes d’observation et une analyse documentaire au sein de quatre structures. Il s‘agit d’une étude de cas multiples enchassée.
Résultats
Quatre idéaux-types émergent de ce travail : privé, public, à mission et affinitaire. Le partage et la clarté des postures apparaissent essentiels, tout comme la cohérence interne et externe des actions de régulation, la neutralité du décideur et la conformité de la posture vis à vis de la loi.Les signes d’extériorisation (croix, voile etc.) gènèrent des perceptions d’injustice lorsqu’ils sont régulés sur des critères qui ne reposent pas sur le travail. Le fait religieux ne doit ni générer un motif de discrimination, ni être un passe droit en matière d’allocation des ressources (temps, travail, etc.).
Implications managériales
Une posture neutre, centrée sur le travail, respectueuse du droit et sans jugement de valeur sur les pratiques individuelles, favorise la diffusion d’un climat de justice.
Originalité
Ce travail concerne des terrains peu étudiés à ce jour,répond à un appel de la littérature pour le traitement du sujet sous l’angle de la justice et permet de concilier l’étude des perceptions individuelles

SUGGESTIONS

Du même auteur