4 /  2579
Vignette document Réduire la stigmatisation des salariés reconnus handicapés : exemple d’une action de sensibilisation en entreprise

Réduire la stigmatisation des salariés reconnus handicapés : exemple d’une action de sensibilisation en entreprise

Article
Le travail humain
04/2020
Contient : p. 91-114 ; tome 83, numéro 2

La loi du 11 février 2005 favorise l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées (Loi no 2005-102) en renforçant notamment l’obligation d’emploi des personnes reconnues handicapées dans les entreprises françaises. Quinze ans après cette loi, le taux de chômage des personnes handicapées reste presque deux fois supérieur à celui de la population valide. Ce taux atteint 18 % pour les personnes en situation de handicap contre 10 % pour l’ensemble de la population en âge de travailler (Dares, 2017). Pourtant, la comparaison entre des entreprises avec un haut niveau de diversité et celles ayant un plus faible niveau montre des bénéfices dans différents domaines en faveur des entreprises aux profils variés. Par exemple, ces dernières, comparativement aux entreprises aux profils homogènes, produisent de meilleurs résultats économiques (Herring, 2009), et présentent des niveaux de créativité plus élevés (Takagi & Hong, 2013). Globalement, la diversité des profils favorise une meilleure productivité, plus de créativité et d’innovation et renforce le climat social en entreprise (Takagi & Hong, 2013). Les recherches précédemment citées explorent les enjeux de la diversité via toutes les situations possibles (séniors, origines ethniques, etc.) mais ne s’intéressent pas spécifiquement aux bénéfices de l’intégration de salariés reconnus handicapés. De plus, très peu d’études concernent directement la question des moyens les plus efficaces pour intégrer les personnes handicapées en entreprise?