10 /  2567
Vignette document Travail sous haute-tension : l'expérience du Réseau de Transport d’Électricité (RTE)

Travail sous haute-tension : l'expérience du Réseau de Transport d’Électricité (RTE)

Article
Anact
2019
Contient : En ligne, numéro 1 ; Les récits du travail

Il est 2h20 et l'alarme pour intrusion s’est déclenchée dans l’un des groupements de postes électriques gérés par Réseau de Transport d’Électricité (RTE). Stéphane, l’opérateur d’astreinte, se rend sur le site de l’incident. Le temps de faire le tour des installations et de tout contrôler, il a passé deux heures, seul, au poste en pleine nuit.

La situation n’est pas inhabituelle chez RTE, l’entreprise gestionnaire du système électrique en France continentale. Premier réseau de transport d’électricité d’Europe, RTE exploite, entretient et développe plus de 100 000 km de lignes électriques à haute et très haute tension qui acheminent l'électricité depuis les unités de production françaises vers les industries et les réseaux de distribution. En particulier au sein de cette entreprise aux métiers de technicité élevée, la sécurité concerne tout autant la santé des salariés que les performances de l’entreprise. En 2015, RTE décide d’aborder ces questions sous l’angle global de la qualité de vie au travail (QVT), accompagné dans cette voie par l’Anact. Libérer la parole en interne sur le travail et faire progresser les conditions de travail des salariés : ces enjeux seront abordés, en complémentarité d’autres dispositifs existants déjà sur le sujet (notamment, le réseau des correspondants QVT), dans une nouvelle instance de dialogue originale : la Fabrique.