7 /  4747
Vignette document Configurations d’action de formation à l’épreuve de l’approche sociotechnique : étude de cas dans un FabLab

Configurations d’action de formation à l’épreuve de l’approche sociotechnique : étude de cas dans un FabLab

Article
Savoirs
01/2020
Contient : pp. 31-50 ; numéro 52

On assiste actuellement à la multiplication de nouveaux espaces de formation technologiques à l’université : les FabLabs. Leur vocation éducative est de rompre avec la transmission traditionnelle du savoir et d’offrir des espaces dédiés à l’apprentissage par le faire. L’étude présentée dans cet article est consacrée à l’analyse des configurations d’action de formation repérables dans un FabLab universitaire. Elle a été conduite à partir de l’approche sociotechnique développée par Albero (2010a/b/c) afin de repérer les conditions de travail potentiellement génératrices d’apprentissages et de transformations chez des étudiants usagers de l’UBO Open Factory. Une recherche empirique a été menée pour accéder aux différents modes d’engagement qui préfigurent l’activité des usagers du FabLab (étudiants de formation initiale et continue, enseignants-chercheurs, personnels dédiés). Trois configurations d’action de formation ont été étudiées : a) les temps de remobilisation de contenus de formation, b) les points d’étape sur l’avancée des projets des étudiants, c) les actions de communication informelles. Les résultats illustrent que des environnements de type FabLab, de par leur potentiel capacitant, encouragent, à certaines conditions, la réalisation d’une action conjointe sans doute fondatrice et prometteuse à l’université : le co-développement.