4 /  970
Vignette document Positions et transmissions socioprofessionnelles des femmes et des hommes au sein de lignées franciliennes?

Positions et transmissions socioprofessionnelles des femmes et des hommes au sein de lignées franciliennes?

Article
Travail et Emploi
02/2018
Contient : p. 43-70 ; numéro 154

La mobilité et la stratification sociales ont longtemps été appréhendées en comparant la position de l’enquêté à celle de son père (plus rarement sa mère). Nous cherchons ici à élargir la perspective en reliant la position professionnelle d’un individu à celles des membres de son entourage à partir des données de l’enquête Biographies et entourage. Cette enquête a recueilli auprès d’un échantillon de Francilien·ne·s né·e·s entre 1930 et 1950 l’ensemble de leur carrière professionnelle (et résidentielle et familiale) ainsi que les grandes étapes de la carrière de leurs parents (voire grands-parents), conjoint·e·s, beaux-parents, fratrie et enfants. Cela permet d’étudier finement les processus de transmission professionnelle entre des générations nées de la fin du XIXe siècle au début des années 1980. Les typologies réalisées avec l’analyse de séquences permettent de décrire ces transmissions complexes et de mieux caractériser les milieux socioprofessionnels au-delà de la seule profession et catégorie socioprofessionnelle (PCS) du chef de ménage. Une quadripartition de ces classes urbaines est exposée : lignées populaires et supérieures caractérisées par une forte reproduction sociale ; classes moyennes d’origine populaire, en situation de mobilité ascendante ; lignées d’origine indépendante. L’analyse met en évidence le rôle des femmes dans les transmissions professionnelles et en particulier de l’activité des mères dans les mobilités ascendantes des enquêté·e·s d’origine populaire.

SUGGESTIONS

Du même auteur