2 /  1037
Vignette document Rapport sur les femmes seniors. Note 2: L'implication des femmes seniors dans l'aide à un proche en situation de handicap ou de perte d'autonomie et dans l'aide grand-parentale

Rapport sur les femmes seniors. Note 2: L'implication des femmes seniors dans l'aide à un proche en situation de handicap ou de perte d'autonomie et dans l'aide grand-parentale

Rapport
Haut Conseil de la famille de l’enfance et de l’âge
14/03/2019
Contient : 54 pages

En France, environ 1,1 million de femmes seniors aident ? et dans 25% des cas quotidiennement - un conjoint, un parent, un enfant, un frère ou une soeur dans les actes de la vie quotidienne, pour des soins ou de la surveillance.
Une note du Conseil de l’âge apporte un éclairage sur les situations des femmes seniors (âgées de 55 à 64 ans) remplissant un rôle de proches aidantes et propose des pistes pour mieux prendre en compte leurs besoins et leurs contraintes. (1)

Cohérence des statuts

Dans ce document, le Conseil de l’âge souligne la nécessité d’assurer une cohérence de statuts entre un aidant auprès d’une personne handicapée et un aidant auprès d’une personne en perte d’autonomie. Plus spécifiquement, les propositions du Conseil visent à mettre en cohérence les dispositifs qui rémunèrent ou indemnisent les aidants et les congés existants, à consolider le congé de proche aidant, à favoriser la conciliation entre vie professionnelle et vie familiale ou personnelle et enfin à repenser les droits à la retraite des aidants.

Ces voies de réforme proposées ne concernent pas spécifiquement les femmes seniors mais ont vocation à s’appliquer à l’ensemble des 11 millions de proches aidants. La ministre des Solidarités et de la Santé a d’ores et déjà annoncé en dès juillet, sans en préciser les modalités, la création d’un congé indemnisé pour les aidants qui prennent en charge un proche âgé, handicapé ou malade. Cette mesure devrait figurer dans le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2020. La problématique des proches aidants doit être également discutée dans le cadre de la réforme des retraites et du projet de loi Grand âge et autonomie.