2 /  987
Vignette document La  réforme des retraites : critiques et alternatives (dossier)

La réforme des retraites : critiques et alternatives (dossier)

Article
Les mondes du travail
03/2020
Contient : pp. 39-65 ; hors-série

Ce dossier s'articule autour de quatre articles :
- "Retraite, écologie : l'obligation, source de liverté et de Bonheur" rédigé par Gilles Raveau. l'auteur montre que la réforme proposée s'oppose à la logique même de la Sécurité sociale, qui en prenant une part de revenu de chacun, force à être plus solidaire avec les autres citoyens du pays. La sécurité sociale fait plus que cela, elle permet d'accumuler des droits à des revenus en cas de maladie et de chômage ou lorsque l'on est âgé. Or il se trouve que cette logique collective, où une institution cadre les "pulsions" de chacun pour atteindre un plus grand bonheur, et de mieux vivre ensemble; est celle dont on a besoin afin d'avoir une petite chance d'éviter le chaos écologique, et les funestes conséquences humaines, sociales et politiques.
- "Pourquoi la pénibilité est une question centrale dans le débat sur les retraites", Marc Loriol. outre le système à points, le conflit actuel contre la réforme des retraites se structure autour de trois grandes questions : la suppression des régimes spéciaux, l'augmentation de l'âge de départ permettant une retraite à taux plein et la pénibilité. Ce dernier point ne peut être dissocié des deux premiers. En effet, dans les métiers les plus pénibles, il semble difficile de pouvoir tenir jusqu'à 64 ans surtout pour ceux qui ont commencé à travailler jeunes comme c'est souvent le cas dans les métiers manuels.
- "Réforme des retraites : remplacer le droit au salaire par le binôme RUA-CPA", Nicolas Castel et Bernard Friot. Le 24 janiver 2020, le nouveau projet de loi instituant un système universel de retraite a été présenté en conseil des ministres. Il s'agit de mettre en place un système à points où chaque euro cotisé ouvre les mêmes droits (article 9). Cette nouvelle réforme est dans la continuité de toutes les réformes entreprises depuis la fin des années 80 et le début des années 1990 : elle organisera la baisse des pensions.
- "Pour une retraite à 2000 euros pour tous", Anne Debrégeas. Sans condition et associée à des services publics de qualité, cette prestation permettait de ne pas reproduire les inégalités du monde du travail. Une proposition portée par la fédération syndicale DUD-Energie.
- "Raisons d'agir (ou pas)", Stéphan Bouquin. Certain.e.s sont dans l'action, d'autres pas ; beaucoup y sont de manière variable mais tout le monde exprime facilement ses opinions. Pas forcément les siennes, la pression du milieu social existe toujours. Mail il est certain qu'un mouvement social, surtout quand il polarise, nourrit les conversations et facilite l'expression de points de vue. L'espace public est de nouveau investi par la parole.

Contient :
pp. 39-65 ; hors-série