Imprimé le 22/10/2020


Les attitudes des cadres face à la réduction du temps de travail
4 PAGES DU CEE (Revue)
01/2003
Contient : 4 pages


REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL, CADRE, ENQUETE

La loi de réforme des 35 heures, adoptée en décembre 2002, élargit la définition des cadres soumis au régime du forfait en jours et permet la conversion en argent des droits à congés accumulés sur le compte épargne-temps. Instauré en janvier 2000 par la loi dite "Aubry II", ce système du forfait est censé correspondre à la nature particulière de l'activité des cadres "dont la nature des fonctions implique une réelle autonomie". Au nom de cette autonomie, nombre d'entre eux acceptent des horaires dépassant les limites de la durée légale du travail. Toutefois, certains revendiquent le bénéfice des 35 heures au même titre que les autres salariés. Un étude menée au Centre d'études de l'emploi met en évidence la diversité des attitudes des cadres face à la réduction du temps de travail.