Imprimé le 27/11/2020


CHSCT et dialogue social : maîtriser les pratiques et leur donner du sens
Editions Liaisons
2014
Contient : 252 pages


CHSCT, DIALOGUE SOCIAL, SYNDICAT, POLITIQUE DE LA SANTÉ, DIAGNOSTIC

Cet ouvrage de Michèle Rescourio-Gilabert, spécialiste en droit social, relations sociales et gestion des ressources humaines, nous propose de donner des réponses concrètes et des clés de lectures sur les actions et les acteurs des CHSCT et leur capacité à fonder un dialogue social qui peut apporter des solutions collectives aux problèmes rencontrés au travail.
La première partie examine l'évolution des CHSCT depuis leur création par la loi du 23 décembre 1982. D'instance discrète qui abordait surtout des sujets peu médiatiques parce que techniques, les CHSCT sont devenus au cours des années 2000 avec les restructurations et la baisse de l'emploi dans le secteur industriel, un outil de lutte de prédilection pour les acteurs syndicaux, mais aussi la caisse de résonance de sujets et d'enjeux de société liés aux questions de santé publique (stress, RPS?), de risques environnementaux (AZF en 2001, amiante?) et de l'évolution de la relation au travail avec laquelle le spectre des risques s'étend aux relations humaines.
La seconde partie présente les trois catégories d'acteurs du CHSCT (élus, invités permanents et représentants de la direction) et les problématiques associées, notamment celle de l'indépendance du comité. La diversité des rôles assumés par ses membres - les syndicats représentés aux approches parfois divergentes, les représentants de la direction pas toujours conscients de leur responsabilité au sein du comité, le secrétaire pouvant être source de dysfonctionnement par incompréhension de sa fonction et enfin les experts pas toujours présents - peuvent également conduire à un éloignement des principales missions du CHSCT.
La troisième partie se concentre sur le rôle de proximité que peut et doit avoir le CHSCT pour être une instance de dialogue sociale tournée vers le travail réel des salariés.
Enfin, la quatrième partie offre de (re)découvrir les fondamentaux de la politique de santé et de sécurité de l'entreprise et des éléments référentiels pour ne pas perdre de vue le sens des actions quotidiennes du CHSCT. Cette partie contient entre autres des propositions pour réaliser un diagnostic et de leviers d'actions pour améliorer le fonctionnement d'un comité.