Imprimé le 21/09/2020


La formation professionnelle continue : une autre facette des inégalités femmes-hommes ?
Dares Analyses
07/2020
Contient : 11 pages ; numéro 021


FORMATION PROFESSIONNELLE, EGALITE PROFESSIONNELLE, BAS NIVEAU DE QUALIFICATION, STATISTIQUES, ENQUETE, SECTEUR ECONOMIQUE, OUVRIER, ENFANT, CONTRAT A DUREE DETERMINEE

Entre 2010 et 2015, six travailleurs sur dix ont suivi une formation dans le cadre de la formation professionnelle continue, un peu plus souvent les hommes que les femmes. Les taux de formation des femmes et des hommes sont proches, car les femmes travaillent davantage que les hommes dans des secteurs où l’accès à la formation est élevé (administration publique, enseignement, santé, etc.). De fait, à caractéristiques d’emploi identiques, les femmes se forment moins fréquemment que les hommes.

Les écarts entre femmes et hommes sont particulièrement importants parmi les non-diplômés, les employés et les ouvriers. La période qui suit la naissance d’un enfant est également une période peu propice aux formations pour les femmes. Par ailleurs, les femmes, qui ont un temps de travail plus faible que les hommes en moyenne, se forment plus fréquemment en dehors de leur temps de travail habituel.
pdf