Le 06/10/2022

  • ROLLOY, Gérard. Territoire. Un levier pour l'emploi (dossier).  Travail et Changement, 05/2001, pp. 7-18.
  • Dans un article introductif au dossier, Gérard Rolloy présente le territoire comme le niveau pertinent pour satisfaire le plus grand nombre d'acteurs socio-économiques, notamment en matière d'emploi. Cependant, il reste à réunir les conditions d'un dialogue social "territorialisé". Dans cette perspective, les initiatives locales se multiplient. Député européen et ancien secrétaire national de la CGIL, principal syndicat italien, Bruno Trentin a une vision sociale de la notion de territoire. Son analyse lui permet de cerner les conditions de réussite des réseaux liant des entreprises ou, plus largement, les acteurs d'un même territoire (compte-rendu par Caroline Faesch). En Ile de France, le Conseil régional a inauguré, en avril 2000, les Réseaux d'entreprises pour l'emploi (REE). Ce dispositif permet à environ 80 PME de se doter de compétences en ressources humaines (article de Carole Ryckewaert). En région Midi-Pyrénées, les acteurs du monde socio-économique de plusieurs départements ont fait le choix de jouer la carte de l'union pour préserver leur compétitivité et conserver leurs spécificités (article de Anne Malric). Jean-Paul Sabran, directeur général de Plasturgie Centre-Est, une structure fédérative patronale, fait le point sur les projets lancés sur le bassin d'Oyonnax (propos recueillis par Béatrice Sarazin). Selon Dominique Thierry, délégué général de Développement & Territoire, les initiatives françaises de coopération territoriale peuvent être reliées à trois modèles appliqués en Europe (compte rendu par Laurent Poillot).
  • LE BOTERF, Guy. L'ingénierie des compétences.  Editions d'organisation, 1999, 445 pages.
  • Emploi-travail : la grande mutation.  Dirigeant (Revue), 10/1999, pp. 13-29.
  • GESTION SOCIALE 1920 (14/03/2016). 
  • SYNDICALISME HEBDO 3288 (29/11/2010). 
  • ADJERAD, Saïd. Les emplois familiaux et les organismes de services aux personnes en 2001.  PREMIERES SYNTHESES (Revue), 10/2002, 7 pages.
  • Après une croissance interrompue des emplois familiaux en 2000, le nombre d'employeurs et de salariés progresse de nouveau en 2001 mais pour un volume d'activité en baisse. Ce développement contrasté est porté part la croissance des employeurs utilisant le chèque emploi-service et les bénéficiares de l'allocation de garde d'enfant à domicile. Les organismes agréés de service à la personne connaissent quant à eux une faible progression tirée par le dynamisme des entreprises privées. Le développement des emplois familiaux passe désormais par une meilleure structuration de l'offre, une professionnalisation accrue des différents métiers qui les composent, ce qui nécessite une meilleure reconnaissance des activités et des professions. Cet enjeu est crucial alors que ce secteur connaît des difficultés de recrutement qui devraient s'accentuer avec la mise en place de l'allocation personnalisée d'autonomie.
  • ARCHIMAG. LES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION 144 (22/05/2001). 
  • MACHADO, Julien. Les formes de la formation continue en entreprise : une conséquence des acceptions sociétales? Comparaison de l'Autriche et de la France.  REVUE EUROPEENNE DE FORMATION PROFESSIONNELLE (Revue), 2008/2, pp. 35-53.
  • Partant de l'enquête CVTS-2 établissant que les employeurs autrichiens et français déclarent avoir un très faible recours aux formations de types "non-scolaires" (formation en situation de travail, autoformation, rotation sur les postes de travail ou encore cercles d'apprentissage et de qualité…), l'auteur recherche les raisons de ces deux exceptions européennes. Même si certaines caractéristiques institutionnelles et structurelles nationales, communes aux deux pays, peuvent expliquer ce recours spécifique à la formation continue, elles ne rendent que partiellement compte des similitudes autrichiennes et françaises en matière de pratiques formatives. La dimension culturelle devient alors intéressante à introduire comme facteur explicatif de ces comportements. L'hypothèse d'une acception sociétale de la formation commune peut donc être avancée pour expliquer les déclarations des employeurs de ces deux nations.
  • https://halshs.archives-ouvertes.fr/halshs-00390970/document
  • LIBERATION 5741 (01/11/1999). 
  • MOURIAUX, Marie-Françoise. Espaces boisés : le territoire et l'emploi.  4 PAGES DU CEE (Revue), 07/1996, pp. 1-4.
  • LES ECHOS 18090 (05/01/2000). 
  • Convers Télémarketing : des seniors en centre d'appel.  Personnel ANDRH (Revue), 11/2009
  • BREGIER, Odile, PELUCHON, Benoît. Les dispositifs d'accompagnement des restructurations en 1997.  PREMIERES SYNTHESES (Revue), 10/1998, pp. 1-8.
  • LIAISONS SOCIALES NUMERO SPECIAL 15539 (02/02/2010). 
  • LE MOIGNE Jean louis. Sur"l'incongnité épistémologique" des sciences de gestion.  Revue française de gestion, 1993, pp 123-135.
  • EMPLOI & AFFAIRES SOCIALES (09/06/1998). 
  • READAPTATION 512 (16/07/2004). 
  • CAPRON, Michel. Vers un renouveau de la comptabilité des ressources humaines ?.  Revue française de gestion, 12/1995, pp. 46-54.
  • PLOND-MORAND, Isabelle. L'employabilité : ambiguités d'un concept. Le cas des entreprises d'insertion de Bourgogne et de Franche-Comté.  Editions L’Harmattan, 2012, 210 pages.
  • Pour l'auteur, être employable signifie être capable d'occuper un emploi, selon les critères de l'entreprise classique. Elle en appelle à :
    faire modifier les critères d'embauche pour une y meilleure cohésion sociale, y compris dans les entreprises,
    aider les entreprises à recruter des chômeurs en finançant des postes à temps partiels ou des congés de longue durée pour une meilleure flexibilité du travail.
  • LAGRANGE, Nicolas. Chez Mobalpa et Schmidt, des salariés aux petits oignons.  Liaisons sociales magazine, 12/2013, pp. 42-45.
  • Salaires, intégration des jeunes, pénibilité…, les deux fabricants français traitent plutôt bien leurs salariés. Même si, dans la gestion des carrières, le leader Schmidt est un peu en retard sur son challenger.
  • Préretraites FNE. Nouvelle convention type.  BREF SOCIAL (Revue), 20/06/1997, pp. 1-4.
  • NYHAN, Barry. Le développement des ressources humaines en Europe... à la croisée des chemins.  FORMATION PROFESSIONNELLE (Revue), 08/2002, pp. 27-.
  • SOCIAL INTERNATIONAL 580 (01/02/1999). 
  • Les pensions de retraites des fonctionnaires : des évolutions à poursuivre.  Cour des comptes, 10/2016
  • Plus de 10 ans après un précédent rapport consacré aux seules retraites des fonctionnaires de l’État, la Cour des comptes a examiné de nouveau les retraites des fonctionnaires, en élargissant son analyse aux agents des fonctions publiques territoriale et hospitalière, et en examinant leurs spécificités et leur évolution au regard des objectifs de pérennité financière et de justice fixés à l’ensemble du système de retraites par la loi du 20 janvier 2014. Les réformes significatives mises en œuvre depuis 2003 ont contribué à rapprocher progressivement ces régimes de ceux des salariés du secteur privé sur des points majeurs, notamment les âges de départ en retraite et le taux de remplacement des pensions par rapport aux rémunérations d’activité, mais les progrès accomplis restent fragiles et partiels, notamment au regard de la soutenabilité financière des régimes et de la poursuite du mouvement de convergence entre retraités de la fonction publique et du secteur privé.
    La Cour a cherché à dresser un état des lieux de ces régimes à la suite des réformes qui se sont succédé depuis 2003, à apprécier leur incidence, et à analyser les leviers d’action possibles pour approfondir les évolutions engagées.
  • http://www.ccomptes.fr/content/download/95549/2207619/version/1/file/20161006-rapport-pensions-retraite-fonctionnaires.pdf
  • SCIENCES HUMAINES 43 (01/12/2003). 
  • BALLE, Anne-Sophie. Absentéisme et qualité de vie au travail.  SYNDICALISME HEBDO (Revue), 13/07/2006, pp. 12-13.
  • Le colloque organisé par l'ANACT à l'occasion de la SQVT interroge le rapport qu'entretiennent les salairés avec leur travail, analyse les causes de l'absentéisme au travail et d'y apporter des solutions.
  • BAKTAVATSALOU, Ravi. Les préretraites en 1994.  PREMIERES SYNTHESES (Revue), 22/08/1995, pp. 1-7.
  • CHRISTIN, Julie, PERETTI, Jean-Marie. La satisfaction au travail : enseignements d'une étude quantitative exploratoire auprès de cadres séniors en France.  UNIVERSITE D'AIX-MARSEILLE 3 (Editeur), 05/2008, 17 pages.
  • La satisfaction au travail est souvent mesurée dans nos recherches quantitatives en gestion par l’échelle du Minnesota Satisfaction Questionnary (Weiss et al, 1967). Pourtant, les deux dimensions de satisfaction identifiées à l’origine par les auteurs se retrouvent difficilement dans la littérature subséquente selon les échantillons testés. Le test exploratoire du MSQ auprès d’une catégorie de salariés spécifique, les cadres quinquagénaires du secteur privé français, révèle une structure factorielle de l’échelle de mesure de satisfaction au travail tridimensionnelle, que les auteurs comparent à d’autres structures obtenues lors d’analyses menées auprès de publics variés et déjà communiqués dans la littérature.
    À l’aune des théories des besoins et des motivations comme des connaissances spécifiques relatives aux cadres et aux seniors au travail, une réflexion sur le sens des dimensions identifiées et, partant, sur les éléments que les cadres seniors du secteur privé français mobilisent dans leur évaluation de leur niveau de satisfaction au travail est menée.
  • http://www.cerog.org/fileadmin/files/cerog/wp/835.pdf
  • QUIJOUX, Maxime, BOUFFARTIGUE, Paul. Néolibéralisme et autogestion : l'expérience argentine.  EDITIONS DE L'IHEAL (Editeur), 2011, 280 pages.
  • Après 25 ans de politiques néolibérales, l’Argentine a traversé au début des années 2000 une crise sociale et politique majeure. Pendant plusieurs mois et dans le contexte d’une économie exsangue, piqueteros, assemblées de quartiers et entreprises « récupérées » par les salariés ont été les protagonistes de mobilisations massives et largement médiatisées. Dix ans plus tard, seules ces « récupérations » ont perduré. S’opposant à la fermeture de leur établissement, près de 10 000 travailleurs ont occupé leur lieu de travail pour le transformer en coopératives, devenant ainsi des icônes de l’altermondialisme. Entre 2003 et 2010, Maxime Quijoux a enquêté dans deux usines de Buenos Aires en mêlant entretiens et observations de terrain. Loin des imaginaires généralement véhiculés par ces luttes, il observe des ambiances de travail souvent contradictoires où se côtoient pratiques horizontales de démocratie ouvrière et conduites concurrentielles ou individualistes. Il découvre aussi des histoires salariales improbables au regard des mobilisations : sans expérience politique, ces salariés se distinguent en effet par une forte proximité avec le patron et ses politiques. Quelles sont alors les raisons qui poussent ces ouvriers modèles à se révolter contre leur employeur ? Comment vont-ils organiser leur lutte et se donner les moyens de poursuivre la production ? À partir de l’expérience argentine, ce livre propose de redécouvrir l’autogestion à l’ère du néolibéralisme, mais aussi d’interroger la centralité culturelle du travail dans les sociétés contemporaines au travers du prisme du « travailleur zélé ».(Résumé de l'ouvrage)
  • COLLARD, Pierre. Réinventer l'emploi. L'innovation et la réduction du temps de travail contre le chômage.  EURISKO (Editeur), 1997, 186 pages.
  • SEVE, Marie-Madeleine. Les techniciens en quête de reconnaissance..  L’USINE NOUVELLE (Revue), 21/11/1996, PP. 80-88.
  • L'USINE NOUVELLE 3258 (29/09/2011). 
  • Axa Assistance analyse le stress.  Entreprise & Carrières, 17/10/2005, p. 32.
  • MIGNON, Sophie, DUMEZ, Hervé, GODELIER, Eric, BLOCH, Alain, LEBRATY, Jacques, DUPUY, Yves, BENGHOZI, Pierre-Jean. La pérennité organisationnelle (dossier).  Revue française de gestion, 03/2009, pp. 75-183.
  • Ce dossier trouve son origine dans la journée de recherche menée conjointement en 2008 CRG et le GREGOR de l'Université de Montpellier. La notion de pérennité organisationnelle se définit comme la capacité pour une entreprise d'initier ou de faire face au cours de son histoire à des bouleversements externes ou internes tout en préservant son identité.
  • Charot SA. Accord Aubry offensif.  BREF SOCIAL (Revue), 04/12/1998, pp. 1-5.
  • Préparer l'entrée de la France dans la société de l'information. Programme d'action gouvernemental.  SERVICE D'INFORMATION DU GOUVERNEMENT (Editeur), 1998, 99 pages.
  • BUGADA, Alexis. Fumer nuit gravement à l'emploi.  Droit social, 08/1997, pp. 679-688.
  • La pluridisciplinarité en santé au travail.  PERFORMANCES (Revue), 08/2002, 43 pages.
  • Ce numéro thématique traite d'une question d'actualité : la pluridisciplinarité en santé et travail. Comme le souligne A. Garrigou, ouvrir un débat critique sur le sujet est un exercice délicat. L'objectif est de faire se rencontrer des positions, des points de vue, des témoignages de personnes ayant des pratiques différentes. D. Vinck, professeur à l'Université Pierre Mendès-France, Laboratoire CRISTO propose de traiter de la question de l'interdisciplinarité et de la façon dont elle se pose en ergonomie : ses fonctions et les modèles mis en oeuvre (le modèle de la complémentarité, le modèle de la circulation, le modèle de la fusion, le modèle de la confrontation). Aborder le fond du débat sur la pluridisciplinarité de la santé au travail, implique forcément pour P. Davezies, médecin du travail et enseignant de médecine du travail à l'Université de Lyon, la suspension au moins temporaire des préoccupations corporatrices. Une relecture critique de l’histoire de l’amiante l’amène à distinguer deux fonctions essentielles de la prévention, celle d’alerte et celle de gestion. Il soulève une contradiction : les tentatives successives de réforme se sont traduites par un renforcement des institutions alors qu’elles se sont montrées dans l’incapacité de tenir la position d’alerte. Il semble indispensable de séparer alerte et gestion et créer deux systèmes indépendants de prévention. D. Huez, médecin du travail, tire les enseignements de l'histoire récente de la santé au travail. Il souligne pour les médecins du travail, la nécessité d'établir des ponts entre la santé individuelle et la santé de la collectivité de travail. Il est essentiel d'identifier et de comprendre les risques mais il faut, d'après lui, dissocier cette démarche de leur gestion. M. Viossat, médecin du travail et ergonome, fait le bilan d’une expérience menée au sein d'un service inter-entreprises de médecine du travail. M. Petitot et F. Dorémus, tous deux ergonomes, et B. Lozachmeur, médecin du travail, témoignent des vingt années de pratique de l’Association Médicale Interentreprise du Morbihan (AMIEM) en matière de multidisciplinarité. La dernière contribution est celle d’ergonomes consultants : M. Mallot, D. Bonnin, E. Bourachot et B. Mélier. Ils livrent un retour d’expérience original centré sur l’évaluation de la prévention et des risques professionnels à partir d’interventions menées au cœur d’entreprises artisanales.
  • Lutter contre l'exclusion du marché du travail. Exemples de projet FSE.  EMPLOI & AFFAIRES SOCIALES (Revue), 06/1998, 52 pages.
  • DARES. La négociation d'entreprise en 1993 : moins d'accords salariaux plus d'accord sur le temps de travail et l'emploi.  PREMIERES SYNTHESES (Revue), 08/1994, 6 pages.
  • cf. ref. n°1167 et 1168
  • JASKULKE, Olivier, SILVA, François. "Numérique : un renouveau pour les RH" (dossier).  Personnel ANDRH (Revue), 03/2014, pp. 48-76.
  • Le numérique oblige les professionnels de l'ensemble des secteurs économiques, et bien entendu ceux des ressources humaines, à apprendre, essayer et acquérir de nouvelles pratiques professionnelles. Ce dossier s'efforce, à travers les deux facettes complémentaires de la réflexion et la mise en lumière de pratiques ou d'enjeux, d'éclairer ce renouveau. Il ne prétend pas être exhaustif quant aux sujets abordés.
    Le dossier propose des articles de réflexion sur le numérique et les changements qu'il amène au sein des entreprises, que ce soit au niveau des ressources humaines et leur gestion, du point de vue individuel de l'employé et de son « employabilité », au niveau managérial (dimension collaborative qui passe par les réseaux) ou du droit du travail (équilibre vie privée/vie professionnelle). Des exemples de pratiques et des retours d'expérience de professionnels sont également exposés : une équipe de RH affectée à la gestion des populations digital de L'Oréal, la relation entre managers et collaborateurs chez Orange, la difficulté posée par la dématérialisation des documents RH...
  • LE PEUPLE 1670 (17/07/2007). 
  • INSTITUT POUR L'AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL. Des idées, des expériences pour changer le travail.  INSTITUT POUR L'AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL (Editeur), 1980, 150 pages.
  • MORIN, Pierre. Manager ses équipes projet : intégrer la gestion des risques.  PERSONNEL ANDCP (Revue), 11/2004, pp. 16-17.
  • Depuis quelques années, la gestion des risques en celle de projets a soulevé un intérêts renouvelé. Elle constitue pour plusieurs gestionnaires expérimentés une évolution logique de leurs méthodes. Pourtant, elle continue de soulever une résistance organisationnelle certaine.
  • SYNDICALISME HEBDO 3221 (11/06/2009). 
  • BARNAY, Thomas, JEGER, François. Quels dispositifs de cessation d'activité pour les personnes en mauvaise santé ?.  Etudes & Résultats, 05/2006, 8 pages.
  • Les pensions d’invalidité constituent le principal dispositif dédié à la cessation d’activité pour raison de santé : un peu plus de 510 000 personnes de plus de 50 ans en bénéficiaient fin 2004. Ce mode de sortie anticipée de l’emploi semble toutefois moins fréquent en France que dans d’autres pays d’Europe, notamment le Royaume-Uni et la Suède. Pourtant, une santé dégradée joue autant en France qu’ailleurs sur la probabilité de cesser son activité. Cette situation est en partie due aux mesures de politique de l’emploi ou de chômage indemnisé dont bénéficient aussi certaines personnes ayant des problèmes de santé.
    Chez les hommes âgés de 50 à 59 ans, une partie des personnes souffrant d’une incapacité se retrouvent en effet au sein des chômeurs qui ont renoncé à la recherche d’un emploi. En France, les différentes mesures de préretraite et la dispense de recherche d’emploi permettent ainsi aux salariés dont l’état de santé est dégradé de quitter prématurément le marché du travail, alors que dans d’autres pays d’Europe ce sont les dispositifs d’invalidité qui jouent essentiellement ce rôle.
  • http://www.cor-retraites.fr/IMG/pdf/doc-783.pdf
  • AFRIAT, Christine, GAY, Catherine, LOISIL, Florence. Mobilités professionnelles et compétences transversales.  CAS Centre d'analyse stratégique, 07/2006, 104 pages.
  • Cette étude prospective porte sur la prise en compte des compétences dites transversales, compétences qui peuvent être transférées d'un secteur d'activité à l'autre et constituer ainsi un facteur de mobilité professionnelle, en réponse aux évolutions du marché du travail. La première partie apporte des définitions de la compétence et de la mobilité professionnelle et monte l'importance de concevoir la compétence, inscrite en situation de travail. La deuxième partie restitue les réflexions menées par différents acteurs, institutionnels, branches et entreprises, sur cette problématique, qu'il s'agisse de la mobilité ou de la notion de compétence et de transversalité. La mobilité est un élément clé de réponse aux évolutions des métiers et aux tensions prévisibles sur le marché du travail et les actions d'accompagnement de cette mobilité se jouent au sein des entreprises avec une problématique de professionnalisation. Au niveau des marchés internes, le processus de développement des compétences maîtrisées par les individus compte autant que leur formalisation et leur reconnaissance. Les démarches d'accompagnement de la mobilité constituent un autre axe structurant dans les conditions de réussite de la mobilité.
  • http://www.strategie.gouv.fr/IMG/pdf/RapportMobilitesProfessionnelles.pdf
  • FORCE OUVRIERE HEBDO 2951 (18/07/2010). 
  • En 2017, la déconnexion sera au menu des négociations obligatoires.  ACTUEL HSE (Revue), 20/09/2016, 3 pages.
  • La loi travail impose aux employeurs de se pencher sur le droit à la déconnexion de leurs salariés. Certains ont pris une longueur d'avance. Chez eux, peu de chartes, des accords et des actions concrètes pour mettre en place un droit à la déconnexion, mais peu de suivi.
  • La conciliation des temps, une question à plusieurs dimensions (dossier).  Travail et Changement, 05/2014, 16 pages.
  • La question de la conciliation des temps a longtemps été réduite à l'équation vie professionnelle-vie familiale. Pour que les dimensions temporelles liées à l'entreprise, à ses marchés, aux salariés et aux territoires soient prises en compte dans une vision plus globale, L'Anact a élaboré une grille de lecture dénommée le « compromis temporel ». La méthodologie examine la réorganisation du travail, les aménagements personalisés du temps de travail et les mesures qui participent à l'améloiration des équipements du territoire. Ce numéro, après la présentation du point de vue des différents acteurs (syndicats de salariés et des PME, experts et responsables de fédération et d'associations) sur le sujet, qui reste encore peu débattu, rapporte diverses initiatives :
    -une plateforme téléphonique gérant l'agenda de médecins pour les aider à gérer l'équilibre entre leur vie professionnelle et personnelle ;
    -un centre de rééducation et de réadaptation fonctionnelle, qui, dans un contexte d'éloignement géographique, s'est engagé dans une démarche de focalisation des attentions sur l'individu ;
    -une société de nettoyage qui participe à une étude-évaluation sur le travail en journée pour permettre à ses employés de concilier au mieux vie personnelle et vie professionnelle ;
    -une entreprise de métallurgie, tentant de trouver le meilleur compromis sur les demandes d'aménagement du temps, se fixe pour objectif d'établir un plan d'action sur l'égalité professionnelle.
  • http://www.anact.fr/portal/pls/portal/docs/1/15264381.PDF
  • BIRIEN, Jean-Louis. Pratique des relations et négociations sociales.  Editions Dunod, 2001, 300 pages.
  • Emaillé de nombreux exemples et proposant des outils opérationnels, cet ouvrage se présente comme un manuel pratique qui aborde les différents aspects des relations sociales. Il s'adresse aux dirigeants et responsables qui souhaitent développer dans leur entreprise une pratique sociale saine et aux syndicalistes en complément de leur expérience. Il donne une vision claire de l'environnement et des acteurs de l'entreprise, des pratiques de gestion quotidienne au travers de l'animation des réunions des instances de représentation du personnel, et des pratiques de négociation et de gestion de conflit.
  • FIGAROL, Nadège. Enquête "Travail en questions" : le collège vu par les siens.  CFDT MAGAZINE (Revue), 09/10/2008, pp. 24-27.
  • Le Sgen-CFDT a recueilli la parole de 20 000 personnes travaillant dans les collègues qui révèle le malaise engendré par un système éducatif contradictoire.
  • LES ECHOS 18252 (12/07/2000). 
  • THEBAUD-MONY, Annie. Contrats de travail atypiques, sous-traitance, flexibilité, santé.  INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE, 2000, 9 pages.
  • BULLETIN OFFICIEL DU TRAVAIL, DE L'EMPLOI ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE 252 (31/10/2006). 
  • GUERRERO, Sylvie, HERRBACH, Olivier, MIGNONAC, Karim. L'engagement organisationnel des jeunes cadres : une question de soutien ou d'image.  LABORATOIRE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHE SUR LES RESSOURCES HUMAINES ET L'EMPLOI (Editeur), 09/2005, 24 pages.
  • ENSEMBLE 94 (01/09/2001). 
  • Le contrôle de gestion, d'abord un outil de pilotage.  SERVICE PUBLIC (Revue), 09/2002, pp. 14-26.
  • PROKOVAS, Nicolas, VINEY, Xavier. Les emplois difficiles à pourvoir : cinq métiers en exemples.  PREMIERES SYNTHESES (Revue), 12/2004, pp. 1-7.
  • STRATEGIES 1629 (17/02/2011). 
  • ZAJAC, P.. La responsabilité civile et pénale du médecin du travail.  ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES ET DE MEDECINE DU TRAVAIL (Revue), 1995, pp. 457-466.
  • PAUGAM, Serge. Le salarié de la précarité. Les nouvelles formes de l'intégration professionnelle.  Presses Universitaires de France, 2007, 437 pages.
  • Publié en 2000, ce livre repose sur une enquête quantitative réalisée, entre 1995 et 1998, auprès de 1 000 salariés de plusieurs entreprises. Il conserve, de l'avis de son auteur, tout son intérêt, à savoir une analyse des logiques contemporaines de l'intégration professionnelle qui prend en compte deux dimensions de la précarité : l'insatisfaction au travail et l'instabilité de l'emploi. Une préface inédite replace les résultats dans le débat social de l'époque et présente les évolutions récentes ainsi que les recherches réalisées depuis la première édition.
  • JEANNOT, Gilles, VELTZ, Pierre. Colloque de Cerisy. Le travail, entre l'entreprise et la cité.  Editions de l'Aube, 2001, 301 pages.
  • Si la place du travail n'est plus la même dans notre société, le travail lui-même s'est profondément transformé ces dernières années. Ces changements se lisent dans toutes les dimensions du travail depuis les modes opératoires eux-mêmes, ce qui est attendu des agents qui l'exécutent, jusqu'aux relations sociales qui l'encadrent, en passant par l'évaluation des conditions dans lesquelles il s'exerce. Cet ouvrage est issu d'un colloque de Cerisy, organisé par le Laboratoire techniques, territoires et sociétés (LATTS) avec le soutien du ministère de la Recherche. Il s'inscrit dans cette volonté de "retour au travail" qui a émergé dans d'autres publications récentes, et permet la confrontation, sinon toujours l'accord, de sociologues, d'ergonomes et de psychologues à partir d'analyses de situations et de conditions de travail très diverses. La première partie de l'ouvrage est consacrée à la description et à l'analyse des évolutions du contenu de la nature même du travail et des ressources cognitives mobilisées. La seconde partie présente des prises de position très constrastées dans deux débats essentiels qui résultent de ces évolutions. Le premier concerne les conditions de travail, le second la codification des relations employeurs et employés, le contrat de travail et la grille de salaire.
  • DANIELLOU, François. Le statut de la pratique et des connaissances dans l'intervention ergonomique de conception.  UNIVERSITE DE TOULOUSE 2 (Editeur), 06/1992, 100 pages.
  • Seniors. Des entreprises sur les bonnes "trajectoires".  ENTREPRISES ET COMPÉTENCES (Revue), 02/2010, p. 11.
  • http://www.opcalia-idf.com/pdf/publications/entrep_compet/lettre_22.pdf
  • Transformations (dossier).  PERSONNEL ANDCP (Revue), 04/1995, pp. 7-69.
  • Loi n° 2004-1343 du 9 décembre 2004 de simplification du droit.  Journal officiel de la république française, 10/12/2004, pp. 20857-20875.
  • L'article 53 concerne la formation.
  • BISEUL, Xavier. Le metier d'ingénieur ne fait plus autant rêver.  01 INFORMATIQUE (Revue), 26/06/2008, p. 28.
  • Alors que le marché de l'emploi connaît des tensions, l'Allemagne, les Etats-Unis et la france subissent une crise des vocations. face à ce déficit d'attractivité, les école d'ingénieurs réagissent.
  • TREPOS, Jean-Yves, STROOBANTS, Marcelle, JACQUES-JOUVENOT, Dominique, DE CHASSEY, Francis, BARBE, Noël, EL RHAZI, Attabou, BONNET, Estelle, GUIGON, Sylvie, MASSELOT, Laure, DIAME, Jean-François, THUILLIER, Jean-Noël. Compétence et expertise.  UTINAM (Revue), 1995, 224 pages.
  • La revue de socio-anthropologie de l'Université de Franche-Comté : UTINAM, propose elle aussi une somme de réflexions et d'expériences sur le thème de la compétence en association avec celui de l'expertise. Les contributions sont articulées en trois parties. La première, "Positions théoriques et reflexions", rassemble quatre prises de position sur le sujet dans la ligne des travaux antérieurs de leurs auteurs. J.-Y. Trépos propose une sociologie de l'expertise située dans une perspective proche des thèses de L. Boltanski et L. Thévenot (les "économies de la grandeur"); M. Stroobants propose une réflexion sur les rencontres entre les disciplines de la sociologie et du cognitivisme. D. Jacques prend les exemples de l'artisanat et de l'agriculture et envisage la compétence comme un "héritage transformé d'une place sociale", alors que F. de Chassey y voit d'abord un nouveau modèle de sélection et de gestion de la main-d'oeuvre.
    Les articles de la deuxième partie, "Analyses sociologiques" explorent des champs empiriques à l'aide de divers outils théoriques. La compétence devient un objet d'investigation ethnologique et sociologique, un concept opératoire, ou un analyseur du champ de la sociologie des professions. le dernier segment "Conceptions et modes opératoires", détaille en deux articles, l'usage fait de la compétence par deux milieux professionnels : celui de la gestion des ressources humaines et celui de l'évaluation et des bilans de compétence.
  • BENALLAH, Samia, LEGENDRE, François. Le modèle Sidre : projeter, en France, les départs à la retraite.  Centre d'études de l'emploi, 06/2008, 19 pages.
  • Ce document de travail a pour objet de présenter le modèle Sidre, un modèle simple de projection des départs des hommes à la retraite du régime général d’assurance vieillesse. Le modèle Sidre, Simuler les Départs à la Retraite, s’appuie sur les données, d’une part, des enquêtes Emploi de l’Insee et, d’autre part, de l’ensemble des dossiers de liquidation des droits de la Caisse nationale d’assurance vieillesse de l’année 2005. Les auteurs distinguent quinze cas différents de départ à la retraite – selon le motif et selon l’âge du départ – et développent une méthode qui permet de mettre en correspondance les populations potentiellement éligibles au départ et celles qui partent effectivement. ils limitent alors notre modèle aux hommes, puisque les femmes, pour les générations qui partent présentement à la retraite, étaient nombreuses à interrompre leur carrière pour s’occuper de leurs enfants. Les femmes sont en outre plus vulnérables que les hommes sur le marché du travail ; elles ont ainsi, plus souvent, des carrières incomplètes. . Les auteurs projettent ainsi, en supposant les comportements inchangés, les départs à la retraite des hommes jusqu’en 2020.
  • http://www.cee-recherche.fr/fr/doctrav/101-sidre-projeter-departs-retraite.pdf
  • BARCET, André, BONAMY, Joël. Opérationnalité de la notion de service : dilution ou approfondissement ?.  Revue d'économie industrielle, 12/1999, pp. 93-100.
  • Licenciement pour motif personnel.  Liaisons sociales. Les thématiques, 28/11/2003, pp. 7-96.
  • LEGOUHY, Marie-Madeleine. Le revenu minimum d'insertion.  REVUE PRATIQUE DE DROIT SOCIAL (Revue), 07/1999, pp. 239-242.
  • PUYGRENIER-AUROY, Bernadette, LEBUISSON, M.. Les troubles musculo-squelettiques parmi les accidents du travail survenus à bord chez le personnel navigant commercial d'une compagnie aerienne française durant l'année 2002.  UNIVERSITE DE PARIS 14 (Editeur), 2004
  • Description: Les TMS parmis les AT survenus à bord d'une compagnie aérienne française durant l'année 2002. Les troubles musculo-squelettiques constituent un problème majeur de santé au travail. A partir des accidents du travail survenus à bord chez le personnel navigant commercial (PNC) durant l’année 2002, les cas en rapport avec des troubles musculo-squelettiques ont été analysés. Un total de 275 accidents a été identifié. Les arrêts de travail en rapport avec ces accidents représentent 20 % de l’ensemble des jours perdus par accidents du travail. L’incidence est plus élevée dans la population des PNC affectés sur les vols court et moyen courriers comparée à la population des PNC affectés sur les vols long courriers. L’analyse des circonstances déclenchantes montre qu’il s’agit dans plus de la moitié des cas, de la mise en œuvre de matériel utilisé pour les services repas et dans 11% de la manipulation de bagages personnels. Les troubles musculo-squelettiques représentent une part importante des causes d’arrêt de travail. Les causes multifactorielles rendent la prévention complexe. Deux axes de prévention ont été proposés, ils passent par la maintenance des matériels utilisés pour les services-repas et par une meilleur gestion du poids des bagages personnels.
  • ROUSSOPOULOS, Carole. Mort des malades, souffrance des soignants.  Anact, 1991, 30 mn.
  • Document d'information générale visant à faciliter les échanges dans et hors l'hôpital sur le vécu de travail d'équipes de soins avec les malades en fin de vie et morts, afin de comprendre ce qui détermine la souffrance des soignants et contribuer à la minimiser.
    Résumé :
    Des équipes de soins parlent pour la première fois de leur souffrance face à la douleur et à la mort des malades. Elles expriment leurs difficultés, leur désarroi, leurs peines à l'égard des malades, des familles, des collègues et des médecins. Elles évoquent aussi leurs attentes, leurs déceptions et leurs satisfactions à l'égard des différentes formations existantes. Elles disent leur impossibilité à évacuer cette souffrance, le travail terminé. Ce film montre aussi comment les soignants cherchent des moyens de se protéger, d'assumer, pour travailler mieux. A travers ces témoignages, le film pose notamment le problème de la formation, de l'organisation et des conditions de travail.
  • AGATHOCLEOUS, Andréas, BACHET, Daniel. L'industrie de la chaussure. Synthèse des interventions ANACT/ARACTs. (Document confidentiel).  Editions de l'Anact, 1996, 33 pages.
  • REVUE DE PRESSE 1237 (03/04/2015). 
  • AGUINALIN, Pierre-Oliver, MARTIN, Guillermo, THIERRY, Dominique, VIRET, Marc. Le traitement opérationnel et local des difficultés de recrutement.  DEVELOPPEMENTS (Revue), 09/2001, 24 pages.
  • Après un séminaire monté au printemps 2001, ce numéro de la revue Développements constitue une deuxième étape dans les travaux de l'association Développement & Emploi sur les difficultés de recrutement. D'autres étapes sont prévues dans les mois à venir, avec la sortie de deux publications. Pour faire face à ces difficultés, des démarches associant les entreprises et d'autres types d'acteurs se développent au niveau local des bassins d'emploi, des pays ou des agglomérations. Un travail local d'enquête a été mené pour identifier et valoriser ces expériences. Guillermo Martin livre tout d'abord quelques réflexions sur ces nouveaux partenariats qui se nouent localement, sur la réalité des relations et les obstacles rencontrés. L'article de Dominique Thierry, Pierre-Olivier Aguinalin et Marc Viret propose des solutions qui intègrent les dimensions économique, sectorielle, organisationnelle, humaine, territoriale et partenariale, permettant de "fabriquer de la qualification durable de proximité". Quatre expériences sont ensuite présentées par Pierre-Olivier Aguinalin. La zone d'emploi de Rennes connaît aujourd'hui d'importantes difficultés de recrutement, dans trois secteurs notamment : restauration, transport routier et métallurgie. Après une analyse du marché du travail local, des pistes d'action sont dégagées afin de construire une politique de qualification au niveau du territoire. FACE Angers (Fondation Agir Contre l'Exclusion) qui travaille au profit des bénéficiaires du PLIE (Plan Local pour l'Insertion et l'Emploi), joue le rôle de coordinateur entre les jeunes, les entreprises et les réseaux de l'insertion. La Société des eaux d'Evian s'engage depuis 1994 dans une politique de qualification et d'insertion de jeunes et adultes, ainsi que dans leur suivi jusqu'à l'emploi dans les PME du bassin Chablais-Léman. Des entreprises du Vaucluse créent un groupement d'employeurs, Adequat 84, qui participe à la construction locale de compétences par la mise en place de parcours individuels de formation.
  • PUYBAREAU, Florence. Nouveaux outils, nouveaux usages.  Liaisons sociales magazine, 06/2012, pp. 64-65.
  • Avec des salariés souvent mieux équipés à la maison, l’utilisation de matériel personnel à des fins professionnelles se répand. Un processus aidé par l’essor du cloud computing. Et tout bénéfice pour l’entreprise.
  • MEIRIEU, Philippe. Le formateur et la communication.  Sciences Humaines, 04/1997, pp. 49-50.
  • FUTURIBLES 355 (28/08/2009). 
  • PERSONNEL ANDRH 532 (14/07/2012). 
  • BOZON, Catherine, FARHI, Stéphane. Eurotunnel les trois défis de l'exploitation.  L’USINE NOUVELLE (Revue), 28/04/1994, PP 60-64.
  • BUNEL, Matthieu. Flexibilité interne et flexibilité externe : complémentarité, substitution et impact des 35 heures.  Centre d'études de l'emploi, 05/2008, 36 pages.
  • Matthieu Bunel dans cet article, analyse les modes de flexibilité, utilisés par les entreprises françaises pour faire face aux fluctuations d'activité en s'appuyant sur les données de l'enquête ACEMO flexibilité réalisée en 2000 auprès de plus de 6.000 établissements. Les résultats obtenus soulignent que les probabilités d'opter pour des modes de flexibilité interne ou externe dépendent principalement des caractéristiques de la taille et du secteur d'activité de l'établissement et des caractéristiques des fluctuations. Par ailleurs, les entreprises ont donc tendance à utiliser simultanément et successivement un grand nombre de modes de flexibilité, heures supplémentaires, CDD, intérim. Enfin il ressort que les entreprises qui ont réduit leur temps de travail ont, pour une partie d’entre eux, mis en œuvre le dispositif de modulation/annualisation du temps de travail.
  • http://www.cee-recherche.fr/fr/doctrav/98-flexibilite-complementarite-35heures.pdf
  • ARCHIMAG. LES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION 208 (18/10/2007). 
  • DATCHARY, Caroline. Gérer la dispersion : un travail collectif.  Sociologie du travail, 07/2008
  • L'analyse de l'activité dans des agences d'événementiel permet de montrer que le collectif de travail constitue une ressource centrale pour gérer la dispersion et ses effets : la solidarité mécanique qui lie les membres du collectif permet notamment de dépasser dans l'urgence la division fonctionnelle des tâches et de collectiviser la gestion des émotions.
  • LES ECHOS 18010 (04/10/1999). 
  • KIRSCH, Jean-Louis, DESGOUTTE, Jean-Pierre. Diplôme et déclassement.  Bulletin de recherches formation emploi, 02/1996, pp. 1-4.
  • PERSONNAZ, Elsa, VENEAU, Patrick, CENTRE D’ETUDES ET DE RECHERCHES SUR LES QUALIFICATIONS. Former pour adapter et recruter : usages des certifcats de qualification paritaires dans la métallurgie.  Céreq, 04/2002, 60 pages.
  • Aptitude au travail.  ARCHIVES DES MALADIES PROFESSIONNELLES ET DE MEDECINE DU TRAVAIL (Revue), 1991, pp. 77-116.
  • Le présent numéro est consacré à l'un des thèmes développés lors des 21èmes journées nationales de médecine du travail qui eurent lieu à Rouen du 12 au 15 juin 1990.
    Sur la trentaine de rapports et communications traitant de l'aptitude/inaptitude au travail, nous citerons les angles d'approches suivants :
    - L'approche de certaines catégories de salariés,
    . salariés en situation précaire
    . travailleurs à l'étranger
    . salariés âgés de plus de 45 ans
    . travailleurs handicapés
    - et de certains secteurs socio-professionnels
    . les entreprises de transport (routier, aérien, ferroviaire)
    . le milieu ouvrier
    . l'agriculture
    . la fonction publique de l'Etat et des collectivités territoriales
    - Ainsi que différentes réflexions sur :
    . les problèmes de déontologie médicale
    . l'amélioration de la protection de l'emploi d'un salarié déclaré inapte
    . comment améliorer le reclassement
    . la prévention des susceptibilités individuelles aux risquesprofessionnels
    . le responsabilité civile du médecin et de l'employeur.
  • Places de marché éléctroniques (dossier).  Systèmes d'information et management, 03/2002, pp. 3-103.
  • LES DOSSIERS DE LA DARES 4 (15/12/2001). 
  • L'action sociale dans les territoires.  VIE SOCIALE (Revue), 2007, pp. 11-196.
  • Manager la mixité (dossier).  MAITRISER LA REVUE DE L'ENCADREMENT (Revue), 03/2001, pp. 10-39.
  • Ce dossier consacré au management de la mixité montre qu'il est souvent souhaitable de "mélanger" au sein d'une même entreprise, les métiers, les cultures, les statuts, les âges et les formations. Alors que la plupart des entreprises françaises ont une pyramide des âges déséquilibrée, certaines sociétés réfléchissent à une nouvelle gestion des âges (article de Magali Clausener-Petit). Le deuxième sujet abordé concerne la mixité femmes-hommes : l'enquête du magazine souligne une nouvelle fois les avantages de la mixité sexuelle dans le fonctionnement des équipes (Mélanie Mermoz). Pour gérer des statuts différents avec notamment des contrats précaires, l'expérience montre que pour un management efficace, tous les salariés doivent être traités sur un pied d'égalité (Sabine Germain). Dans le cas des groupes internationaux, la culture nationale et de l'entreprise oriente les décisions, d'où l'importance de comprendre les différences culturelles pour bâtir un compromis (Simon Roblin). Les cultures professionnelles n'appréhendent pas les choses de la même manière, le management se doit d'être souple et ouvert pour éviter les tensions inutiles (Dominique Lespagnol). Pierre-Loïc Chantereau, consultant, conclut le dossier par cette phrase : "le manager doit créer du lien pour tirer partie de la mixité de son équipe". Annick Saint-Sauveur fait un point juridique sur les règles de la non-discrimination. Pour finir, Jean-François Carrara, manager du domaine ressources humaines d'Agoé Consultants, rappelle que manager, c'est accepter les différences.
  • BOUFFARTIGUE, Paul, PENDARIES, Jean-René, BOUTEILLER, Jacques. Virilité, métier et rapport aux risques professionnels: le cas de travailleurs de la sous-traitance.  Pistes, 11/2010, 21 pages.
  • La sous-traitance industrielle se traduit par une fragilisation de la santé et de la sécurité au travail. Une enquête auprès de travailleurs masculins de la sous-traitance dans l’industrie lourde montre qu'ils cumulent instabilités et pénibilités professionnelles avec de fréquentes atteintes à leur santé. La conscience des risques existe, mais plusieurs mécanismes l'atténuent, dont la persistance de stratégies défensives reposant sur la virilité et le métier. Mais le travail n’est pas seulement un « facteur d’atteinte à la santé », c’est aussi un « facteur de santé » au travers du professionnalisme et des pratiques d'entraide au sein des collectifs de travail. Le travail est également un « révélateur de la santé », laquelle se construit aussi ailleurs, au travers d’effets de sélection par la santé. Enfin le travail régule la santé et le vieillissement, via des parcours professionnels promotionnels pouvant éloigner des situations de travail les plus pénibles et dangereuses.
  • http://www.pistes.uqam.ca/v12n3/articles/v12n3a5.htm
  • Groupe AXA. Développement des compétences de la formation professionnelle tout au long de la vie.  BREF SOCIAL (Revue), 25/11/2004, pp. 1-10.
  • MARUANI, Margaret. Femmes, genre et sociétés.  EDITIONS LA DECOUVERTE (Editeur), 2005, 480 pages.
  • Cet ouvrage réunit les points de vue de cinquante-huit auteurs de différentes disciplines des sciences humaines et sociales, qui ont des options et des positions théoriques divergentes. Il s'organise autour de six parties. La première partie rassemble les témoignages de personnalités de la recherche sur l'apport d'une lecture sexuée des problèmes, et propose ensuite une analyse critique des principaux concepts utilisés. Un second ensemble de textes est centré sur les enjeux liés au corps et à la sexualité. La troisième partie passe en revue les mutations qui ont affecté les rapports sociaux de sexe au sein de la famille et du couple. Le quatrième volet dresse un tableau des progressions, stagnations et régressions qui ont affecté la participation des femmes à l'activité professionnelle, et un état des lieux de la place comparée des hommes et des femmes sur le marché du travail. Le sujet de la cinquième partie concerne l'évolution de la participation des femmes à la vie politique. L'ouvrage s'achève sur une partie qui met en perspective un certain nombre de questions qui sont matière à controverse ou de thèmes émergents.
  • ALONZO, Philippe, MERON, Monique. Statistiques : retour aux sources (dossier).  Travail, genre et sociétés, 04/2004, pp. 29-120.
  • GBEZO, Bernard E.. Les soignants face à la violence.  EDITIONS LAMARRE (Editeur), 2005, 164 pages.
  • B. E. Gbézo, docteur en psychologie sociale, propose aux équipes soignantes des clés pour mieux maîtriser les situations de violence externe afin de leur permettre de mettre en place des mesures de prévention et des moyens d'intervention, mais aussi de trouver les ressources personnelles nécessaires pour contrer ces agressions.
  • AUBERT, Nicole. Le pouvoir usurpé. Femmes et hommes dans l'entreprise.  EDITIONS ROBERT LAFFONT (Editeur), 1982, 369 PAGES.