Imprimé le 20/06/2018


ITA 108 (19/10/1995)

Travail durable : vers des vies actives plus longues et de meilleure qualité
FOUNDATION FOCUS (Revue)
12/2014
Contient : 20 pages


MAINTIEN DANS L'EMPLOI, TRAVAILLEUR VIEILLISSANT, AGE, ARTICULATION DES TEMPS, STATISTIQUES, ORGANISATION DU TRAVAIL, PERFORMANCE ECONOMIQUE, PERFORMANCE HUMAINE, ENQUETE, CONDITIONS DE TRAVAIL, MALADIE PROFESSIONNELLE

Le vieillissement de la société européenne conduit à une situation dans laquelle, pour les niveaux d'emploi actuels, il sera de plus en plus difficile de soutenir financièrement la population retraitée. La solution proposée peut se résumer en quelques mots: permettre à une plus grande fraction de la population enâge de travailler d'accéder au travail, et prolonger la vie active de chacun. Atteindre ce double objectif représente un défi majeur. Certaines personnes restent en dehors du marché du travail ou le quittent pour diverses raisons, et la nature même du travail se trouve souvent au coeur du problème: il ne s'adapte pas aux besoins divers des uns et des autres, il ne se transforme ni ne s'adapte à mesure que les travailleurs prennent de l'âge, et il ne les motive pas à rester actifs. Il arrive même que le travail nuise à la santé des travailleurs, contraignant ceux-ci à abandonner la vie active. Ce numéro de Foundation Focus se penche sur les différents aspects de la vie et du travail qui influencent l'aptitude et la disponibilité d'un travailleur à travailler tout au long de sa vie.


Le portefeuille de projets d'innovation. Objets de gestion et d'organisation
Revue française de gestion
07/2006
Contient : pp. 87-103


INNOVATION, MANAGEMENT, GESTION PAR PROJET, STRATEGIE D'ENTREPRISE, ORGANISATION, COMPARAISON, ETUDE DE CAS

L'article présente les résultats d'une analyse comparative des pratiques de gestion de portefeuilles de projets d'innovation de cinq entreprises françaises. Les portefeuilles de projets sont présentés comme des objets d'organisation dont le management effectif (création et gestion) s'appuie sur des critères de management stratégique, est influencé par des facteurs de contingence comme la place de l'innovation dans l'entreprise et pose des problèmes organisationnels pour remplir les fonctions qu'on en attend.


ENJEUX 254 (01/05/2005)

LES ECHOS 18139 (02/03/2000)

COACHING 570 (01/11/2000)

Niveau de formation et marché du travail : l'Europe des contrastes
BULLETIN DE RECHERCHE SUR L'EMPLOI ET LA FORMATION (Revue)
03/1999
Contient : pp. 1-4


FORMATION, MARCHE DU TRAVAIL, EUROPE, QUALIFICATION, FEMME, BAS NIVEAU DE QUALIFICATION, GENRE

Introduction à la problématique (intervention séminaire "Prévention des TMS : de la connaissance des risques à la pratique de prévention")
Aract des Pays de Loire
26/10/2007

TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES, PREVENTION DES RISQUES, POSTURE DE TRAVAIL

Vous trouverez dans ce document : quelques repères clefs utiles pour agir, des explications sur le geste professionnel, une introduction aux enjeux de mobilisation dans la durée ainsi qu'un schéma qui résume comment organiser et coordonner un projet de prévention.


Qualité de l'emploi et aspirations professionnelles : quels liens avec la mobilité volontaire des jeunes salariés en CDI ?
DOCUMENT DE TRAVAIL (Revue)
04/2015
Contient : 33 pages


MOBILITE PROFESSIONNELLE, MOTIVATION, JEUNE, CONTRAT DE TRAVAIL, RECONNAISSANCE PROFESSIONNELLE, RÉMUNÉRATION, TRAVAIL PRÉCAIRE, QUALIFICATION, INSERTION PROFESSIONNELLE

bibliographie


Discrimination au travail : des lueurs d'espoir et des points noirs
TRAVAIL (LE MAGAZINE DE L’OIT) (Revue)
06/2003
Contient : pp. 9-12


DISCRIMINATION, EGALITE PROFESSIONNELLE, FEMME, RACISME, HANDICAP, ETUDE, BIT, GENRE

Selon un récent rapport du BIT intitulé "L'heure de l'égalité au travail", la discrimination sur le lieu de travail perdure dans le monde et prend actuellement des formes nouvelles, plus insidieuses. Certes, les progrès sensibles réalisés dans la lutte contre les inégalités au travail donnent des raisons d'espérer, mais l'apparition de ces nouvelles formes de discrimination assombrit le tableau. Cet article en résume les principales conclusions.


Tendances d'évolution de l'emploi et des qualifications dans la métallurgie
BULLETIN DE RECHERCHE SUR L'EMPLOI ET LA FORMATION (Revue)
03/2007
Contient : 4 pages


METALLURGIE - SIDERURGIE, EMPLOI, PENURIE DE MAIN-D'OEUVRE, RETRAITE, PROSPECTIVE, QUALIFICATION, GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, STATISTIQUES

pour anticiper ces besoins, il est nécessaire de procéder à une estimation du volume des postes qui seront à pourvoir et de leur répartition par niveaux de qualifications. Le recul de l’emploi dans la métallurgie devrait s’accompagner d’une déformation vers le haut de la structure des qualifications. À cet égard, l’élévation du niveau de diplôme des salariés, observée dans la métallurgie au cours des dernières années, interroge la pérennité d’un mode de gestion des ressources humaines qui tend à accroître le décalage entre formation et emploi.


CONNAISSANCE DE L'EMPLOI 86 (04/01/2012)

Qualité. Aller plus loin que la certification
L’USINE NOUVELLE (Revue)
27/10/1994
Contient : pp. 64-67


QUALITE, POLYVALENCE, MANAGEMENT PARTICIPATIF

Des Etats-Unis à l'Europe : télétravail, la révolution tranquille
Entreprise & Carrières
13/07/1998
Contient : pp. 9-12


TELETRAVAIL, ETATS-UNIS, EUROPE, MANAGEMENT, CHANGEMENT D'ORGANISATION DU TRAVAIL, COMMUNICATION, RESEAU, ALLEMAGNE, CONVENTION COLLECTIVE, ITALIE, TEXTE JURIDIQUE, DROIT DU TRAVAIL, STRUCTURE HIERARCHIQUE, ROYAUME UNI, ESPAGNE, PRODUCTIVITE, CULTURE D'ENTREPRISE, NORVEGE

Pour une meilleure articulation entre vie professionnelle et vie familiale. Identification des bonnes pratiques des secteurs public et privé en France et à l'étranger
Direction générale de l'administration et de la fonction publique (DGAFP)
01/2013
Contient : 74 pages


FEMME, TRAVAIL, AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL, HORAIRE DE TRAVAIL, TELETRAVAIL, GENRE, ETUDE DE CAS, TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, FONCTION PUBLIQUE, SECTEUR PRIVE, COMPARAISON, ACCORD D'ENTREPRISE, ARTICULATION DES TEMPS

Cette étude présente plusieurs pratiques d'entreprises des secteurs public et privé en Europe et à l'international, qui visent à équilibrer la participation des salariés - femmes ou hommes - dans leur vie familiale et dans leur activité professionnelle. Trois critères ont prévalu à la sélection de ces pratiques : leur aspect innovant, leur caractère concret et la diversité des acteurs sur lesquels elles agissent (employeurs, partenaires sociaux, décideurs politiques, salariés du secteur privé, agents du secteur public).
Les "bonnes pratiques" identifiées s'articulent autour de trois types de stratégies pour favoriser une meilleure articulation entre les sphères privée et professionnelle :
- la gestion du congé familial et de son impact sur la carrière des salariés (partie 1), la promotion du rôle des pères en vue d’une répartition plus équitable des responsabilités familiales (partie 2), et l'aménagement et l’optimisation des modalités de travail des salariés pour une meilleure répartition des temps de vie (partie 3).
Pour chaque pratique identifiée, en France ou l'étranger, sont définis le contexte, les actions, la méthodologie et les perspectives.


Euro Disney. Renégociation des 35 heures conclue
BREF SOCIAL (Revue)
27/12/2006
Contient : 14 pages


TEMPS DE TRAVAIL, REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL, NEGOCIATION COLLECTIVE, ACCORD CADRE

Un avenant à l'accord du 15 avril 1999 relatif aux 35 heures chez Euro Disney a été signé le 1er décembre 2006. Cet avenant temps de travail modifie le texte initial, y introduisant, par exemple, le forfait annuel en jours.


INSEE PREMIERE 1324 (04/01/2011)

L'HUMANITE 17008 (22/04/1999)

Retraite : le COR prépare 2008
Entreprise & Carrières
27/11/2007
Contient : p. 7


RETRAITE, TRAVAILLEUR VIEILLISSANT, FINANCEMENT, CHOMAGE

Le rapport du Conseil d'orientation des retraites (COR), remis au gouvernement le 22 novembre, pointe la dégradation du régime des retraites et le faible taux d'emploi des seniors. Selon ses nouvelles projections pour 2020, le besoin de financement des retraites à cet horizon atteindra 1 point de PIB, soit 24, 8 milliards d'euros (il était évalué à 0, 8 % en 2005). Le déséquilibre entre cotisants et retraités continue de se creuser, de 182 cotisants pour 100 retraités en 2006, à 121 cotisants pour 100 retraités en 2050.


La grande transformation de l'entreprise. Travail, sens et compétitivité
L'ATELIER/EDITIONS OUVRIERES (Editeur)
04/12
Contient : 239 pages


CRISE ECONOMIQUE, ENTREPRISE, ECONOMIE, CHANGEMENT D'ORGANISATION DU TRAVAIL, POLITIQUE ECONOMIQUE, TRAVAIL, COMPETITIVITE, PERFORMANCE ECONOMIQUE, RESEAU, POLITIQUE SOCIALE DE L'ENTREPRISE, DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Que devient l’entreprise dans la crise financière, économique et sociale qui secoue l’Europe ? Qu’en est-il de ses finalités à l’heure de la rentabilité immédiate, du mal-être au travail et de la précarisation des emplois ? L’entreprise peut-elle se cantonner à n’être qu’un centre de profit ou peut-elle vraiment assumer ses responsabilités sociales, territoriales et environnementales ? Cet ouvrage analyse d’abord l’évolution du rôle de l’entreprise au sein des différentes formes de capitalismes qui se sont succédées au XXe siècle. À l’aune des trente dernières années, la diffusion progressive du modèle anglo-saxon, centré sur l’intérêt financier à court terme de l’actionnaire, a malmené le sens du travail, limité l’innovation et accentué les inégalités de revenus et de statuts. Allant au-delà de ce constat, ce livre formule neuf transformations à opérer pour que l’entreprise au XXIe siècle soit une entité qui ait du sens pour ses salariés, ses partenaires, pour le territoire où elle est implantée et pas seulement pour ses actionnaires. La proposition de l'auteur vaut autant pour la France et pour l’Europe : sortir l’économie de la dictature du court terme et du carcan de la financiarisation pour combiner, dans la durée, la recherche de la compétitivité, le souci écologique et le bien-être social.


LIVRES HEBDO 721 (18/02/2008)

Grand Lyon. Proxi-cités : l'extranet comme guichet virtuel
Travail et Changement
08/2001
Contient : pp. 6


INTERNET, COMMUNICATION, LOGICIEL, ADMINISTRATION, COLLECTIVITÉS TERRITORIALES, ORGANISATION DU TRAVAIL

Les TPE-PME et le territoire
EDITIONS INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES (Editeur)
2006
Contient : 4 pages


TERRITOIRE, PME-PMI, STATISTIQUES

Apprentissage dans l'enseignement supérieur : l'engouement
L’USINE NOUVELLE (Revue)
11/02/1999
Contient : pp. 72-79


APPRENTISSAGE, ENSEIGNEMENT SUPERIEUR, JEUNE, CADRE, INGENIEUR, RECRUTEMENT, INSERTION PROFESSIONNELLE, PME-PMI, FORMATION EN ALTERNANCE

Intelligence économique et stratégie des entreprises. Travaux du groupe présidé par Henri Martre
La documentation française
1994
Contient : 213 pages


ECONOMIE, POLITIQUE ECONOMIQUE, COMPARAISON INTERNATIONALE, ECONOMIE D'ENTREPRISE, STRATEGIE D'ENTREPRISE, FRANCE, PERFORMANCE ECONOMIQUE, COMPETITIVITE, EMPLOI, ENTREPRISE

La dimension de genre dans la sécurité et la santé au travail : analyse
AGENCE EUROPEENNE POUR LA SECURITE ET LA SANTE AU TRAVAIL
2007
Contient : 249 pages


SANTE, SÉCURITÉ DU TRAVAIL, FEMME, EXPOSITION A UN RISQUE, TRAVAIL DOMESTIQUE, PATHOLOGIE PROFESSIONNELLE, STRESS, TEXTE JURIDIQUE, RÉMUNÉRATION, EMPLOI, FACTEUR D'AMBIANCE PHYSIQUE, CANCER PROFESSIONNEL, TEMPS DE TRAVAIL, ABSENTÉISME, CAPACITE DE TRAVAIL, GENRE

Parvenir à l’égalité des sexes dans tous les domaines de l’emploi est aujourd’hui une des principales priorités européennes. Il s’agit non seulement d’un droit, mais aussi d’une stratégie avisée du point de vue économique, compte tenu notamment des coûts humains et financiers associés aux lésions et maladies provoquées ou aggravées par le travail. Il insiste enfin sur l’importance à la fois de prendre en considération la dimension de genre dans la prévention des risques et d’inclure la sécurité et la santé au travail dans les actions relatives à l’égalité des sexes dans l’emploi. La coopération entre ces deux domaines d’action, du niveau européen à celui de l’entreprise, est capitale pour améliorer la prévention des risques professionnels pour les deux sexes.


Une GRH différenciée des survivants à un plan social : une confirmation
REVUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (Revue)
12/2006
Contient : pp. 3-20


PLAN SOCIAL, GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, STRESS, SATISFACTION AU TRAVAIL, METHODE, ENQUETE, THEORIE, CADRE, IMPLICATION AU TRAVAIL

Emploi industriel : le dernier creux conjoncturel sans influence sur la tendance des gains de productivité
PREMIERES SYNTHESES (Revue)
04/2005
Contient : 7 pages


EMPLOI, PRODUCTIVITE, INDUSTRIALISATION, STATISTIQUES, DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

La baisse de l'emploi industriel depuis 2000 n'est pas le reflet d'un phénomène de désindustrialisation « aggravé ». L'emploi manufacturier ne s'est pas comporté différemment des précédentes phases de ralentissement économique.
Dans l'ensemble de l'industrie, l'emploi baisse de -130 000 emplois entre 2000 et 2003 contre -480 000 emplois entre 1989 et 1993. S'il semble avoir mieux résisté au récent infléchissement de la conjoncture, c'est que celui-ci a été moins prononcé qu'en 1993. Le dernier ralentissement économique n'aurait donc pas eu d'effets structurels notables sur les gains de productivité manufacturiers. (Résumé de la revue).


Affections dorso-lombaires : le CTP de Margency appelle à davantage d'échanges d'expériences
Travail & sécurité
04/2002
Contient : p. 28-29


TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES, FORMATION ACTION, ENFANT, PERSONNEL SOIGNANT, MANUTENTION, AMENAGEMENT DE POSTE

Seniors en emploi et conciliation travail-famille
UNIVERSITE DE PARIS 1 (Editeur)
03/2013
Contient : 19 pages


TRAVAILLEUR VIEILLISSANT, TEMPS DE TRAVAIL, FAMILLE, TRAVAIL, AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL, HORAIRE DE TRAVAIL

L’emploi des seniors est un des enjeux dans nos sociétés développées à la fois pour des raisons démographiques et en raison du recul de l’âge de la retraite (notamment pour les femmes).
Ainsi, les entreprises sont plus souvent confrontées à la question des conditions d’emploi des seniors qui doivent assumer la charge, partielle ou plus importante, de leurs propres parents âgés. Cette charge familiale va s’ajouter dans de nombreux cas à celle qu’ils assument déjà auprès de leurs petits-enfants. Les personnes actives de plus de 55 ans ont donc une charge importante de travail domestique réalisé pour autrui, en particulier pour la famille élargie, alors même que leur propre état de santé commence à se dégrader.
L'auteure analyse les incidences de ces phénomènes sur les conditions d’emploi des seniors actifs, et ce dans deux directions : l’impact sur les pratiques des entreprises en termes de gestion et d’aménagement des temps. Ensuite, du côté des salariés, en matière de pratiques de gestion des temps personnels : temps de travail, temps domestique, "temps grand- parental" et "temps de solidarité intergénérationnelle".
Les femmes sont aussi majoritairement impliquées dans la prise en charge des aînés. Les femmes sont triplement pénalisées dans ce que l’on pourrait appeler la question de la régulation des âges sociaux, ou gestion de la conciliation travail-famille tout au long de la vie active. M-A Barrère-Maursson brosse à grands traits des pistes d’action pour que tous les acteurs soient impliqués dans cette régulation des âges et des temps sociaux permettant une meilleure conciliation travail-famille tout au long de la vie.


Essai de recomposition des statuts d'activité. Elaboration d'un outil d'analyse. Recherche de filières
GROUPE D'ETUDES SOCIALES TECHNIQUES ET ECONOMIQUES (Editeur)
1989
Contient : 126 pages


EMPLOI, CHOMAGE, NORME, RMI, RECHERCHE

Les déménageurs
CAHIERS DE MEDECINE INTERPROFESSIONNELLE (Revue)
12/1996
Contient : pp. 473-480


MANUTENTION, CHARGE PHYSIQUE, CHARGE PSYCHIQUE, MEDECINE DU TRAVAIL

Les enseignements en prévention des risques pour la santé et la sécurité au travail dans les écoles d'ingénieurs
Inrs ( Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles)
2009

INGENIEUR, FORMATION, PREVENTION DES RISQUES, PREVENTION DES ACCIDENTS DU TRAVAIL, SANTE

Evolution des organisations et du management : rétrospective et prospective
EDITIONS EMS (Editeur)
2013
Contient : 112 pages


MANAGEMENT, ORGANISATION DU TRAVAIL, ATTITUDE A L'EGARD DU TRAVAIL, TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, ÉVOLUTION, PROSPECTIVE

Mettre en perpective les grandes tendances de l'organisation et du management et permettre de découvrir ou de redécouvrir les évolutions qui modifient en profondeur la vie des entreprises et des salariés, telle est la vocation de cet ouvrage dans lequel Luc Boyer, directeur de recherches à Paris-Dauphine, et Noël Equilbey, consultant, font partager leurs acquis ou expériences.
Les auteurs constatent ainsi que la mondialisation et la révolution numérique ont radicalement modifié les façons de travailler et de se conduire socialement. Cette rupture se manifeste par un "individualisme de réseau", par un nomadisme dans les valeurs éthiques et la distance par rapport au travail. Parallèlement, il est demandé au salarié des qualités d'initiative, une empathie qui relève de l'esprit d'entreprise et non plus de l'exécution de la fonction. Le cadre de travail du management s'est, lui, modifié du fait de l'apparition de nombreux paramètres comme, par exemple, le poids du juridique, les préoccupations liées au cadre de vie au travail, la gestion des temps de travail, les nouveaux comportements des salariés et le déplacement des valeurs fondatrices de la culture de l'entreprise.
Face à ces mutations, les auteurs font le point sur les grandes tendances managériales : la corporate governance, la flexibilité, la gestion des compétences, la prise en compte du développement durable et la responsabilité sociale de l'entreprise, le temps de travail ou encore la gestion par les processus.


Dix ans de conditions de travail dans l'Union Européenne
FONDATION EUROPEENNE POUR L'AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL (Editeur)
2001
Contient : 7 pages


CONDITIONS DE TRAVAIL, ENQUETE, CEE, INTENSIFICATION DU TRAVAIL, TRAVAIL RÉPÉTITIF, AUTONOMIE, DUREE DU TRAVAIL, FORMATION, VIOLENCE, TRAVAIL INTERIMAIRE

La Fondation européenne pour l'amélioration des conditions de vie et de travail a mené en 2000, sa troisième enquête européenne (les deux précédentes avaient été réalisées en 1990 et en 1995). Au total, 21 500 travailleurs ont été interrogés sur leurs conditions de travail. L'enquête ne montre aucune amélioration significative des facteurs de risque ou des conditions générales sur le lieu de travail pendant une période de dix ans. Elle donne une vue d'ensemble sur les conditions de travail dans l'UE, en faisant ressortir des tendances et en identifiant les grands problèmes et les changements sur le lieu de travail.
Voici les principaux résultats :
- Les problèmes de santé liés au travail les plus répandus sont : les douleurs dorsales citées par 33 % des travailleurs), le stress (28%), les douleurs musculaires (cou et épaules) 23 %, la fatigue générale (23 %).
- Il existe un lien direct entre les problèmes de santé et les mauvaises conditions de travail, notamment en ce qui concerne les cadences de travail accrues et le travail répétitif.
- L'exposition à des environnements physiques contraignants (bruit, vibrations, produits dangereux, chaleur, froid...) et à une mauvaise conception des postes de travail (port de charges et positions de travail pénibles) demeure importante.
- Le travail s'est intensifié : plus de la moitié des travailleurs doivent suivre des cadences élevées ou respecter des délais rigoureux pendant au moins un quart de leur temps de travail.
- L'autonomie dans le travail n'a pas augmenté de manière significative : un tiers des travailleurs déclarent avoir peu ou pas de contrôle sur leur travail tandis que seuls trois travailleurs sur cinq peuvent fixer leur date de congés.
- La nature du travail évolue : il ne dépend pas autant des cadences et des normes de production ; il est de plus en plus déterminé par le client.
- Le nombre de personnes travaillant sur ordinateur a augmenté : de 39 % en 1995, il est passé à 41 % en l'an 2000.
- La flexibilité s'applique à tous les domaines : temps de travail (travail 24 heures sur 24 et travail à temps partiel), organisation du travail (polyvalence, travail en équipe et prise de responsabilités), statut de l'emploi (18 % des employés signalent des contrats à durée déterminée).
- Les travailleurs temporaires (salariés avec des contrats à durée déterminée et intérimaires) font toujours état de facteurs de risque plus élevés que les travailleurs permanents.
- La ségrégation et la discrimination sexuelles, essentiellement à l'encontre des femmes, demeurent importantes.
- La violence, le harcèlement et l'intimidation toujours présents sur le lieu de travail : 4 à 15 % de travailleurs dans différents pays signalent avoir été victimes d'intimidation.


L'emploi des seniors, enquête d'entreprise
La documentation française
2005
Contient : 64 pages


EMPLOI, VIEILLISSEMENT, TRAVAILLEUR VIEILLISSANT, MARCHE DU TRAVAIL, GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, RECRUTEMENT, ENQUETE, PARCOURS PROFESSIONNEL, FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE, ETUDE DE CAS, COMPARAISON INTERNATIONALE, CESSATION D'ACTIVITE, REFORME, RETRAITE, REPRESENTATION, MAINTIEN DANS L'EMPLOI, SANTE, JAPON, SUEDE, PAYS-BAS, FINLANDE, FRANCE

Réalisée auprès d'un panel diversifié d'une vingtaine d'entreprises de 600 à 400 000 salariés, cette enquête éclaire sur l'attitude des entreprises face aux actifs vieillissants, sur les obstacles au maintien en activité des seniors, sur le déroulement de la fin de carrière et sur la cessation d'activité. Elle conduit à un constat préoccupant sur la politique des entreprises des actifs vieillissants : la nécessité de la prolongation des carrières n'est pas assimilée. Néanmoins, une certaine prise de conscience est en train de s’amorcer, des expériences innovantes se mettent en place comme chez Schneider Electric, France 3, Thalès. La France accuse un retard important par rapport à d'autres pays d'Europe où s'est développée une politique active en faveur de l'emploi des seniors. Le Japon, la Suède, les Pays-Bas et la Finlande ont des approches intéressantes en matière de gestion des âges.


L'intérim, un milieu favorable au déroulement de carrières nomades ?
REVUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (Revue)
07/2009
Contient : pp. 54-68


PARCOURS PROFESSIONNEL, TRAVAIL INTERIMAIRE, EMPLOYABILITE, FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE, GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, MARCHE DU TRAVAIL, STATISTIQUES

L'auteur s'interroge sur la pertinence de la notion de carrière nomade appliquée au cas des travailleurs intérimaires. Il tente de proposer une vision nuancée des emplois précaires, en mettant en évidence la grande diversité des trajectoires professionnelles possibles dans le domaine de l'intérim et en montrant quel rôle peuvent jouer les agences de travail temporaire dans la construction et la sécurisation des parcours professionnels des salariés en contrats temporaires.



Le coût du travail, ça se négocie
L’USINE NOUVELLE (Revue)
27/01/2011
Contient : pp. 25-36


COUT, COMPETITIVITE, PERFORMANCE ECONOMIQUE, ETUDE DE CAS, TRAVAIL, PRODUCTIVITE

LA LETTRE IRES 73 (26/11/2007)

35 heures : pas une seconde à perdre
LETTRE DE L'OFCE (Revue)
19/07/1999
Contient : pp. 1-8


TEMPS DE TRAVAIL, REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL, TEXTE JURIDIQUE, ECONOMIE, SALAIRE, COMPARAISON, STATISTIQUES, DUREE DU TRAVAIL

L'entreprise face aux risques professionnels : des aspects juridiques aux implications financières
Editions Liaisons
2003
Contient : 171 pages


RISQUES PROFESSIONNELS, SANTE, TEXTE JURIDIQUE, ACCIDENT DU TRAVAIL, MALADIE PROFESSIONNELLE, FINANCEMENT, TRAVAIL INTERIMAIRE, AMIANTE

Si les entreprises n'ont pas compris que la prévention des risques professionnels fait partie des atouts majeurs de leur réussite dans les années qui viennent, ce n'est pas faute, pour le législateur et les tribunaux, de leur avoir envoyé des signes forts.
Tandis que la jurisprudence insiste sur la nécessité d'une réparation intégrale du risque professionnel et met tout en oeuvre pour y parvenir, le législateur, français et européen, ainsi que le Gouvernement se concentrent sur la prévention.
Des dispositifs tels que l'obligation permanente d'évaluation des risques ont été mis en place en 2002. Ils seront développés et renforcés dans le cadre de la démarche pluriannuelle décidée le 31 mars 2003 par le Conseil supérieur de la prévention des risques professionnels.
Dans ce contexte, toute négligence de l'entreprise est déjà lourdement sanctionnée et la vigilance des Pouvoirs Publics ne se relâchera pas.
Cet ouvrage doit permettre aux entreprises de mesurer l'ampleur de leur devoir en matière de santé et de sécurité au travail. Il fait le tour d'une réglementation à la fois complexe et dispersée et d'une jurisprudence qui vient de bouleverser des habitudes vieilles de soixante ans.


Les jeunes actifs : nombreux dans les secteurs dynamiques à haute qualification
PREMIERES SYNTHESES (Revue)
03/2005
Contient : 6 pages


JEUNE, EMPLOI, STATISTIQUES, INSERTION PROFESSIONNELLE, DEBOUCHE PROFESSIONNEL

Filières académiques et filières professionnelles : quelle place dans la dynamique des systèmes éducatifs européens ?
LABORATOIRE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHE SUR LES RESSOURCES HUMAINES ET L'EMPLOI (Editeur)
12/2001
Contient : 20 pages


EDUCATION, CEE, FILIERE DE FORMATION, FORMATION PROFESSIONNELLE

Ouvriers, ouvrières. Un continent morcelé et silencieux
AUTREMENT (Editeur)
1992
Contient : 220 pages


PSYCHOSOCIOLOGIE, OUVRIER, CONDITION DE VIE, IDENTITE PROFESSIONNELLE, FEMME, FORMATION, MOBILITE SOCIALE, LOISIR-CULTURE, GENRE

Que restera-t-il bientôt de Billancourt ? Une carcasse et le désespoir. Or, il y a aujourd'hui sept millions d'actifs sur vingt-deux qui sont des ouvriers.
En masse la classe ouvrière demeure silencieuse. Ce monde de l'absence est ici décrit de façon poignante, dans un ouvrage de sociologie littéraire où voisinent écrivains (Michel RAGON, François BON, Didier DAENINCK), sociologues, syndicalistes et journalistes.
Peut-être ne parle-t-on aussi bien que de ce qui n'effraie plus.
"Désastre de la classe ouvrière", dit Michel VERRET. "Aux morts", écrit François BON.
Souffrances, regrets, mais la chaîne ? Morte ? Et la "formation" à laquelle tant se raccrochent aujourd'hui, n'est-elle que le nouveau masque du lendemain qui chante ?
La condition ouvrière, c'est aussi celle des femmes et des immigrés, qui façonnèrent la classe ouvrière française. Ce livre parle des trajets, de la vie quotidienne, des grands moments (LIP) et de la défaiteéternelle : la probabilité pour un fils d'ouvrier de le rester est plus forte aujourd'hui qu'il y a vingt ans. Un ouvrage informé, passionnant, nostalgique.


Les troubles musculo-squelettiques (dossier)
SECURITE ET MEDECINE DU TRAVAIL (Revue)
12/1997
Contient : pp. 4-35


TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES, MALADIE PROFESSIONNELLE, PREVENTION DES RISQUES, ORGANISATION DU TRAVAIL, MEDECINE DU TRAVAIL

Nouvelle hausse de la dépense de formation professionnelle en 1998
PREMIERES SYNTHESES (Revue)
11/2000
Contient : pp. 1-7


FORMATION PROFESSIONNELLE, DEPENSE, STATISTIQUES

STRATEGIES 1626 (27/01/2011)

Prévenir les risques psychosociaux
ARACT HAUTE NORMANDIE (Editeur)
09/2012
Contient : 28 pages


PREVENTION DES RISQUES, PSYCHOSOCIOLOGIE DU TRAVAIL, METHODE, ARACT, HAUTE NORMANDIE

Ce guide est conçu comme un véritable outil pour initier une démarche de prévention des risques psychosociaux, à l'usage des responsables d'entreprises, managers et représentants du personnel.
Au sommaire, un outil pour situer votre entreprise, une méthode pour comprendre et repérer les sources des risques psychosociaux et les principales actions à mener, le tout détaillé en 3 étapes :
- Etape 1 : Les risques psychosociaux : où en êtes-vous ? Par où commencer ?
- Etape 2 : Comprendre les risques psychosociaux
- Etape 3 : Mettre en place des actions de prévention


Concevoir et mener des actions de formation pour l'amélioration des conditions de travail. Exemples, points de repere. (Document confidentiel)
Editions de l'Anact
1982
Contient : 67 pages


CONDITIONS DE TRAVAIL, FORMATION, METHODE, SITUATION DE TRAVAIL, CHANGEMENT D'ORGANISATION DU TRAVAIL, PUBLIC DE LA FORMATION, METHODE PEDAGOGIQUE

Mise en place d'un PDE (Plan de déplacement d'entreprise) : l'exemple de STMicroelectronics à Grenoble
SDL (Revue)
02/2003
Contient : pp. 34-35


STRATEGIE D'ENTREPRISE, TRANSPORT, CONDITION DE VIE

On connait les PDU (Plans de déplacements urbains), on connait moins les PDE qui ne sont rien moins que des PDU à l'échelle d'un établissement ou d'une entreprise. Leader européen du semi-conducteur, la société STMicroelectonics Grenoble a mis en place son PDE conciliant avec succès enjeux environnementaux et développement économique.


Les délégués du personnel au 31 décembre 1988
DOSSIER STATISTIQUES DU TRAVAIL ET DE L'EMPLOI (Revue)
06/1990
Contient : pp. 83-90


SYNDICAT, STATISTIQUES, DELEGUE DU PERSONNEL

Les premiers chiffres déjà publiés sur les délégués du personnel (D.P.) à la fin de 1988 faisaient état d'un recul d'implantation de l'institution depuis 1985 (43 % des établissements ont au moins un D.P. à la fin de 88, contre 48 % en85). Contrairement aux élections aux comités d'entreprise, on constate un recul des non-syndiqués. La C.G.T. recule également, la C.F.D.T., F.O., et les "autres syndicats" progressent sensiblement.
Les résultats détaillés publiés ici permettent d'apprécier plus finement ces évolutions par secteur d'activité et taille d'entreprise. Ils fournissent également un panorama sectoriel de la "féminisation" des délégués du personnel. Si la proportion de femmes augmente (27 % en 1988, 25 % en 79), elle est encore bien inférieure à leur poids dans la population salariée (39 %).


Dans quel métier sommes-nous ? Redéfinir le métier de l'entreprise. Métier : un mot et une mode
LA REVUE DES ENTREPRISES (Revue)
06/1994
Contient : pp. 61-64


METIER, COMPETENCE, MANAGEMENT, ENTREPRISE, PERFORMANCE ECONOMIQUE, CONCURRENCE

Protéger la santé des travailleurs : pour que la mission du CHSCT ne devienne pas impossible
Nouvelle revue de psychosociologie
12/2010
Contient : pp. 139-150


SANTE, CHSCT, IRP, STRESS, EVALUATION, VIOLENCE, CONDITIONS DE TRAVAIL, ACTIVITE DE TRAVAIL

Depuis 1982, faisant suite à d'autres institutions, le Comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail contribue à la protection de la santé et de la sécurité des travailleurs, dans les entreprises de plus de cinquante salariés. Dans les dernières années, sa mission s'est élargie explicitement aux dimensions psychosociales, sans qu'il en soit tiré les conséquences : lesdits risques psychosociaux l'entraînent portant très au-delà des classiques questions de conditions de travail, déjà difficiles mais plus concrètes et plus matériellesL L'article indique en quoi les spécificités du fonctionnement du CHSCT peuvent expliquer, au moins pour partie, la difficulté de faire face à l'extension de la mission. Pour aller plus loin, il illustre par quelques exemples le saut qu'il s'agit d'opérer quand le mal-être appelle la discussion des choix économiques de l'entreprise. Il ne suffit pas que le CHSCT refuse de réduire ses ambitions, il faut que d'autres acteurs partagent l'enjeu.


Prospective (dossier)
FUTURIBLES (Revue)
06/1986

PROSPECTIVE

LE FIGARO 17342 (13/05/2000)

Vous et votre Mac 83 (22/10/2012)

Maintien dans l'emploi des personnels de proximité âgés de plus de 45 ans
UNION SOCIALE POUR L'HABITAT (Editeur)
12/2007
Contient : 92 pages


MAINTIEN DANS L'EMPLOI, TRAVAILLEUR VIEILLISSANT, EMPLOYABILITE, ANACT, ILE DE FRANCE, AGE, METHODE, STATISTIQUES, DIAGNOSTIC, FORMATION, DEMOGRAPHIE, MANAGEMENT, SITUATION DE TRAVAIL, PREVENTION DES RISQUES, USURE AU TRAVAIL, COOPERATION INTERGENERATIONNELLE, MEDECINE DU TRAVAIL, MOBILITE PROFESSIONNELLE, BILAN DE COMPETENCES, ETUDE DE CAS

L’Union sociale pour l’habitat a mis en oeuvre un projet Equal consacré au maintien dans l’emploi des salariés de proximité âgés de plus de 45 ans des organismes de logement social encourager l’émergence et la mise en oeuvre de dispositifs de gestion des ressources humaines favorisant le maintien en activité et/ou le développement de l’employabilité de travailleurs fragilisés dans leur emploi malgré une longue expérience professionnelle, dans le cadre d’une véritable gestion des âges. Les enjeux du maintien dans l’emploi des personnels de proximité seniors, âgés de plus de 45 ans, sont au moins de deux ordres. Pour les organismes, il s’agit de prévenir les usures physiques et psychologiques de ces salariés, maintenir leur motivation, favoriser le transfert intergénérationnel des savoirs et des savoir-faire, lutter contre le turn-over et développer l’attractivité du secteur professionnel. Pour les salariés, il s’agit de travailler plus longtemps dans de meilleures conditions, préserver leur santé, développer leur employabilité sur le marché du travail, et de valoriser leur expérience professionnelle. L’ANACT s’est positionnée comme partenaire de ce projet avec l’ambition de contribuer à un projet d’envergure nationale dans le secteur de l’habitat social sur une des principales thématiques développées par le réseau ANACT : âges et maintien dans l’emploi. L'ARACT IDF a participé à ce projet Equal, pour développer une approche sectorielle, inter-entreprise et territoriale, étendre l’activité sur un secteur professionnel important en Ile-de-France et travailler en synergie avec de nouveaux partenaires.


VOCABLE 416 (14/08/2002)

Europe technologique industrielle et commerciale : rapport de la commission présidée par M. Antoine Riboud
SINE NOMINE (Editeur)
1993
Contient : 317 pages


ECONOMIE INTERNATIONALE, PME-PMI, RECHERCHE - DEVELOPPEMENT, ECONOMIE, COMPETITIVITE, POLITIQUE INDUSTRIELLE, COLLABORATION INTER ENTREPRISES, PLAN, STRATEGIE D'ENTREPRISE, POLITIQUE ECONOMIQUE, STRUCTURE FONCTIONNELLE, ENTREPRISE, INNOVATION, CEE, FRANCE

LETTRE ECHANGE ET PROJETS 12 (01/08/1995)

L'approche économique de la prévention des risques professionnels : représentation des enjeux économiques et instrumentation de gestion dans les politiques de prévention des entreprises
Ministère du travail
05/2008
Contient : 78 pages


PREVENTION DES RISQUES, ECONOMIE, GESTION, COUT, ARACT, ILE DE FRANCE

L'objectif de cette étude était d'analyser, à partir d'approches monographiques, la façon dont la dimension économique est prise en compte par les entreprises et influe sur leurs politiques de prévention des risques professionnels, en privilégiant deux angles :
Premier angle : comment les entreprises se représentent-elles les liens entre performance économique et prévention des risques professionnels ? Comment apprécier l'influence des modélisations développées dans la littérature quant à la caractérisation et la mesure des coûts et avantages de la prévention des risques ?
Second angle : quelle est l'instrumentation de gestion utilisée par les entreprises pour concevoir, mettre en oeuvre et évaluer leurs politiques de prévention ? Comment ces dispositifs sont-ils utilisés par les différents acteurs concernés par la prévention des risques professionnels ?
L'étude a été réalisée dans 3 groupes industriels (ce qui a permis d'analyser les liens entre le niveau central et le niveau local, y compris, dans 2 des groupes, dans des sites étrangers) et dans 5 PME, dont des sous-traitants d'un groupe analysé. Précisons qu'il s'agissait toujours d'entreprises « volontaristes » sur la prévention des risques professionnels. Cette caractéristique fait à la fois la valeur et la limite de notre étude : valeur, car nous avons pu approfondir les ressorts fondamentaux de politiques actives de PRP ; limite, car ce panel n'est en aucune façon représentatif de la masse des entreprises.
Dans chaque entreprise, nous avons rencontré les différentes catégories d'acteurs.
Sur le second thème, nous avons mis en évidence un décalage entre l'approche de la sécurité, présente dans tous les cas de façon structurée par les indicateurs classiques (taux de fréquence et de gravité) et par des procédures stabilisées, et l'approche de la santé au travail qui, sauf exceptions, apparaît beaucoup plus hétérogène (avec des problématiques en construction telles que les TMS, le stress ou l'usure professionnelle) et moins intégrée structurellement dans les systèmes de management. Les indicateurs classiques (axés sur la sécurité) sont robustes, mais révèlent leurs limites au fur et à mesure que l'entreprise progresse dans la PRP ; elle est alors face à la difficulté de concevoir des outils plus complexes qui croisent des données de diverses natures. On note par ailleurs une tendance à relier la politique de
prévention à des enjeux plus globaux que sont notamment la responsabilité sociale des entreprises ou le développement durable.
Sur le troisième thème, nous avons distingué cinq dimensions complémentaires :
- Les indicateurs et tableaux de bord,
- Les approches quantifiées coûts / avantages
- Les dispositifs de mobilisation du management
- Les processus de pilotage des politiques
- Les systèmes de gouvernance
L'analyse met ici en en lumière cinq conclusions principales :
- La conviction que la prévention des risques professionnels est un investissement est souvent exprimée par les entreprises, mais se révèle dans la pratique peu étayée par des analyses quantifiées sur les coûts et avantages des politiques déployées,
- Ces analyses sont perçues par les responsables d'entreprises comme insuffisantes pour rendre compte des enjeux stratégiques de leurs démarches
- La mobilisation du management constitue un pilier de la mise en oeuvre des politiques de prévention, avec des impacts sur les rémunérations variables
- L'instrumentation de gestion de la prévention des risques est fréquemment adossée à des dispositifs déjà éprouvés en matière de qualité (avec le recours à la certification) et en matière d'amélioration continue
- Le développement de la PRP fait évoluer les systèmes de gouvernance dans le sens d'un rapprochement des responsabilités de prévention vers les niveaux de direction
Au terme de l'étude, nous sommes conduits à relativiser l'influence, dans les politiques d'entreprises, des calculs économiques de coûts et avantages de la prévention. Par contre, nous proposons un schéma de compréhension des liens entre les enjeux économiques pour l'entreprise, et les leviers d'action qu'elle peut mobiliser au profit d'une politique de PRP. Ce schéma met l'accent sur quatre natures d'enjeux :
- La nature des risques et des coûts associés (qui permet de structurer le domaine d'action de la prévention)
- Les effets sur la performance productive (avec notamment les liens entre prévention et amélioration continue des organisations de production)
- La capacité à structurer l'environnement économique (et à développer ainsi une cohérence entre la prévention et le « modèle » de développement privilégié par l'entreprise)
- L'efficacité du management (qui passe par des modalités de mobilisation des acteurs)
Enfin, nous pensons que l'instrumentation de gestion peut contribuer au développement d'une prévention des risques efficace et durable, sous réserve que l'on dépasse les seuls registres des procédures et de la mobilisation du management, pour intégrer également la question du lien avec la réalité du travail et l'appropriation collective des dispositifs mis en oeuvre.


Téléconférence : pourquoi les cadres en ont ras le bol
COURRIER CADRES (Revue)
03/2010
Contient : pp. 52-55


CADRE, CONDITIONS DE TRAVAIL, TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, STRESS, COMMUNICATION

La téléconférence permet de réduire les frais de transports et les émissions de CO2 ; cependant, elle irrite les cadres, qui la trouvent stressante, compliquée et peu efficace.


Ergonomie et fiabilité humaine dans la conduite/exploitation des systèmes complexes informatisés. Les travaux de l'INRS
CAHIERS DE NOTES DOCUMENTAIRES (Revue)
09/1988
Contient : pp. 571-573


SITUATION DE TRAVAIL, SÉCURITÉ DU TRAVAIL, ERGONOMIE, AUTOMATISATION, INRS

"La prise en charge progressive, par les automatismes et les systèmes informatiques de certaines opérations mises en jeu dans les procédés de fabrication a changé de façon importante la nature du travail des opérateurs ainsi que la nature des risques". Partant de ce constat, l'INRS a engagé un programme d'études devant conduire à une meilleure connaissance des activités de conduite et de leurs relations avec la sécurité ainsi qu'à une connaissance et une expérimentation des aides à la conduite.
C'est ce programme qui nous est présenté.


LE MONDE 17015 (09/10/1999)

Gestion des ressources humaines et enjeux de l'économie post-industrielle : l'histoire d'une reconquête de la performance fondée sur la responsabilisation et la confiance
REVUE DE GESTION DES RESSOURCES HUMAINES (Revue)
09/1998
Contient : pp. 15-25


GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, PERFORMANCE ECONOMIQUE, ORGANISATION DU TRAVAIL, FORMATION, QUALIFICATION, RÉMUNÉRATION, METIER

Un mauvais état de santé accroît fortement le risque de devenir chômeur ou inactif
INSTITUT DE RECHERCHE ET DOCUMENTATION EN ECONOMIE DE LA SANTE (Editeur)
09/2007
Contient : 4 pages


SANTE, CHOMAGE, CAPACITE DE TRAVAIL, STATISTIQUES

Sciences sociales et entreprises. Histoires de partenariats. "Les Cahiers de Cargèse"
Editions L’Harmattan
1995
Contient : 271 pages


SCIENCE SOCIALE ET HUMAINE, ENTREPRISE, RECHERCHE, GESTION PREVISIONNELLE DE L'EMPLOI, PME-PMI, FLEXIBILITE DE LA PRODUCTION, INTELLIGENCE ARTIFICIELLE, EUROPE, CEE, INDUSTRIE AGRO ALIMENTAIRE, TRANSPORT, BANQUE - ASSURANCE, CADRE, SYNDICAT, ENCADREMENT, [EVOLUTION TECHNOLOGIQUE], IMPRIMERIE - PRESSE - EDITION

Depuis cinq ans l'Université d'été de Cargèse (Corse) est consacrée au partenariat entre la recherche en sciences sociales et l'entreprise. Cet ouvrage rassemble des interventions des Universités d'été de 1990, 1991, 1992 et 1993. Elles sont suivies d'une synthèse des discussions. La présentation de ces différents travaux année par année souligne l'évolution des rapports entre recherche et entreprise. Cargèse 90 est placé sous le thème de l'emploi. Deux expériences sont rapportées : celle de Bull qui s'oriente vers une gestion prévisionnelle de l'évolution des emplois et celle de Saint Gobain pour son action en faveur des PME. Deux recherches s'inscrivant dans le cadre d'une coopération scientifique européenne ont été retenues pour 91 : l'une porte sur la mise en place du système flexible de production chez BSN, l'autre étudie l'impact de l'intelligence artificielle dans l'entreprise. La coopération européenne est également présente en 92 avec une recherche menée par l'INRA sur les changements organisationnels dans le secteur agroalimentaire, et une étude comparative du processus d'information des voyageurs dans les métros de Paris et de Londres. Trois expériences ont été sélectionnées pour 93 : le témoignage sur la réflexion commune entre chercheurs et responsables des Caisses d'Epargne, une démarche pédagogique d'apprentissage du raisonnement organisationnel menée par un sociologue auprès de cadres de Renault, et une analyse de la réaction syndicale aux mutations technologiques au sein du journal Ouest France.


EMPLOI & AFFAIRES SOCIALES 9/11/98 (18/11/1998)

Formation, paie, administration, recrutement... L'externalisation des RH se porte bien
Entreprise & Carrières
14/04/1997
Contient : pp. 9-12


SOUS-TRAITANCE, GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, PME-PMI, FORMATION

Vous et votre Mac 80 (16/06/2012)

Crise : une nouvelle voie pour réussir les changements technologiques : la co-construction
DIRECTION ET GESTION. LA REVUE DES SCIENCES DE GESTION (Revue)
09/2008
Contient : pp. 51-58


CRISE ECONOMIQUE, CHANGEMENT D'ORGANISATION DU TRAVAIL, TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, ATTITUDE FACE AU CHANGEMENT TECHNIQUE, ETUDE DE CAS, CONCEPTION

Les observations de changements technologiques dans les organisations montrent encore des taux importants d'échecs. L'hypothèse posée ici pour expliquer cette situation est la conception déterministe des techniques qui repose sur la conviction qu'une bonne technologie va se diffuser et s'imposer d'elle-même dans l'organisation. Hors, les acteurs ne sont pas pris en considération et ils doivent s'adapter tant bien que mal. pour y remédier, l'auteur propose une logique de co-construction.


TERMINAL 89 (17/09/2003)

Les jeunes et l'emploi
LABORATOIRE SOCIAL D'ACTIONS, D'INNOVATIONS, DE REFLEXIONS ET D'ECHANGES (Editeur)
10/2010
Contient : 55 pages


EMPLOI, JEUNE, STATISTIQUES, INSERTION PROFESSIONNELLE, DIPLOME, BAS NIVEAU DE QUALIFICATION, FEMME, CRISE ECONOMIQUE, FORMATION PROFESSIONNELLE, FORMATION INITIALE, POLITIQUE D'EMPLOI

Le temps des femmes
Cadres Cfdt (Revue)
03/2000
Contient : 89 pages


FEMME, CADRE, FAMILLE, EGALITE PROFESSIONNELLE, POLITIQUE PUBLIQUE, POLITIQUE SOCIALE, INTERNATIONAL, EUROPE, ASIE, CANADA, RECHERCHE, FONCTION PUBLIQUE, RESEAU, CFDT, PROMOTION, PARCOURS PROFESSIONNEL, FONCTION DIRECTION, GENRE

Le numéro débute par deux textes, écrits par Marie-Noëlle Auberger-Barré sur la féminisation du salariat et par Annie Thomas à propos de l’accès des femmes au pouvoir. Il aborde ensuite trois grandes thématiques. La première concerne les services aux familles. Un groupe de travail de l’UCC-CFDT a recueilli les attentes des femmes cadres sur ces services. Puis Maryse Huet expose les conclusions de ce groupe de travail. Les activités de l’association ADAPAR (Aide et services aux personnes) sont ensuite présentées. Jane Jenson fait le point sur les politiques publiques d’aide aux familles avec enfants en bas âge et / ou personnes âgées dépendantes en Europe. Pour la deuxième thématique " égalité professionnelle en entreprise ", l’équipe CFDT a réalisé une enquête sur le sujet sur un site de Nestlé (article de Jocelyne Banfi). Isabelle Champion donne sa vision des carrières dans le secteur de la recherche. Monique Sélim livre son analyse d’anthropologue sur les femmes cadres en Asie. Le troisième sujet est centré sur l’accès des femmes aux postes de direction. Alain Laferté étudie le milieu " cadre " dans ses effectifs, les formations et les fonctions professionnelles. Le cas des fonctions publiques est ensuite examiné. Des approches intéressantes développées par les femmes cadres au Canada sont rapportées par Maryse Huet. Qu’en est-il de la place des femmes dans les conseils d’administration ? Un rappel est fait sur le réseau Eurocadres destiné aux femmes cadres. La revue se termine par le texte de Marie-Noëlle Auberger-Barré prononcé lors d’une réunion sur la promotion des femmes aux postes de direction : " modèle de management et modèle familial : les injonctions paradoxales aux dirigeantes potentielles".


Contraintes physiques, prévention des risques et accidents du travail. Enquêtes Conditions de travail
Direction de l'animation, de la recherche et des études statistiques
03/2015
Numéro collection : 10
Contient : 141 pages


PREVENTION DES ACCIDENTS DU TRAVAIL, PREVENTION DES RISQUES, ENQUETE, STATISTIQUES, CONDITIONS DE TRAVAIL, GENRE, AGE, CATEGORIE SOCIO-PROFESSIONNELLE, SECTEUR ECONOMIQUE, SECTEUR PRIVE, SECTEUR PUBLIC

Cette étude présente les contraintes physiques et les accidents du travail auxquels sont exposés les salariés ainsi que les mesures de prévention des risques dont ils bénéficient. Les résultats sont issus de l’enquête Conditions de travail 2013. Les résultats sont ventilés par sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, secteur d’activité, type d’employeur (distinguant les trois versants de la fonction publique).


Les entreprises partenaires et actrices de l'égalité professionnelle
ACTUALITE DE LA FORMATION PERMANENTE (Revue)
04/2003
Contient : pp. 80-84


EGALITE PROFESSIONNELLE, FEMME, EUROPE, TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, PENURIE DE MAIN-D'OEUVRE, ANACT, BASSIN D'EMPLOI, PAYS DE LA LOIRE, RECRUTEMENT, ETUDE DE CAS, GENRE

BMW : la flexibilité consensuelle
Liaisons sociales
10/1994
Contient : pp. 37-40


AUTOMOBILE, FLEXIBILITE DE L'EMPLOI, ALLEMAGNE, NEGOCIATION COLLECTIVE, REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL, AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL, CHANGEMENT D'ORGANISATION DU TRAVAIL, GROUPE AUTONOME, RELATIONS PROFESSIONNELLES, GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

Négoce de combustibles : accord "Aubry" sur les 35 heures
BREF SOCIAL (Revue)
11/08/1999
Contient : pp. 1-8


ENERGIE, COMMERCE - DISTRIBUTION, CONVENTION COLLECTIVE, REDUCTION DU TEMPS DE TRAVAIL, AMENAGEMENT DU TEMPS DE TRAVAIL, ACCORD DE BRANCHE, RÉMUNÉRATION

La réglementation des conditions de travail dans les Etats membres de l'Union européenne : étude comparative du droit du travail en vigueur dans les différents Etats membres
COMMISSION EUROPEENNE (Editeur)
1999
Contient : 154 pages


DROIT DU TRAVAIL, CEE, COMPARAISON, CONTRAT JEUNE, TEMPS DE TRAVAIL, CONDITIONS DE TRAVAIL, SANTE, SECURITE

Développement des personnes et engagement des acteurs. Des formateurs témoignent
Education permanente
12/2000
Contient : pp. 5-144


FORMATION DES ADULTES, FORMATION, INGENIERIE DE LA FORMATION, METHODE PEDAGOGIQUE

LA NOUVELLE VIE OUVRIERE 3522 (24/06/2014)

Critique de la division du travail
EDITIONS DU SEUIL (Editeur)
1973
Contient : 295 pages


THEORIE ECONOMIQUE, DIVISION DU TRAVAIL, ORGANISATION DU TRAVAIL, HISTOIRE DU TRAVAIL, OUVRIER, CHINE

L'HUMANITE 17120 (31/08/1999)

ECHANGE ET PROJETS 76 (01/12/1995)

Ergonomie des logiciels. Approche psycho-ergonomique de l'interaction homme-ordinateur. Etude bibliographique
CAHIERS DE NOTES DOCUMENTAIRES (Revue)
06/1990
Contient : pp. 391-404


ERGONOMIE DU LOGICIEL, DIALOGUE HOMME-MACHINE, INFORMATIQUE

Selon l'auteur, une des principales raisons expliquant les résistances des opérateurs à l'informatisation de leur poste de travail est le manque de compatibilité entre le logiciel, les caractéristiques de la tâche et les modes de raisonnement de l'utilisateur.
Cette note bibliographique analyse les indicateurs actuels de la compatibilité homme-logiciel ; l'ergonomie des dispositifs d'entrée d'informations, la présentation de l'information à l'écran, l'interprétation des messages, l'ergonomie des dispositifs d'assistance à l'utilisateur.
En conclusion, un logiciel apparaît ergonomique lorsqu'aux divers niveaux de l'interaction, la compatibilité homme-logiciel est la meilleure possible.


TIC et efficience technique : le rôle des incitations
LES NOTES DU LIRHE (Revue)
03/2008
Contient : 38 pages


TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, PERFORMANCE ECONOMIQUE, RÉMUNÉRATION, METHODE, ATTITUDE FACE AU CHANGEMENT TECHNIQUE, GESTION DES RESSOURCES HUMAINES

L'article investit l'impact des (TIC) sur l'efficience technique des entreprises en tenant compte du contexte organisationnel représenté notamment par les politiques de rémunérations. La stratégie empirique consiste, après avoir déterminé des scores d'efficience par la méthode DEA à tester la corrélation entre le stock de capital informatique et l'efficience technique de la production des firmes en utilisant des méthodes variées. Le modèle empirique est testé sur des données françaises tirées d'enquêtes annuelles de l'INSEE couvrant la période 1996-2001.
L'effet des TIC sur l'efficience technique des entreprises se révèle positif pour la majorité des secteurs de l'industrie manufacturière. Ce résultat n'infirme pas l'hypothèse selon laquelle les TIC permettraient aux firmes de capter de manière efficace et rapide l'information requise pour optimiser la production. Il apparait aussi, que certaines pratiques de GRH améliorent l'utilisation de TIC par les entreprises et augmentent aussi leurs productivités.


MANAGEMENT SOCIAL 648 (04/04/2003)

Ressources humaines. Déployer la stratégie
Editions Liaisons
2000
Contient : 471 pages


GESTION DES RESSOURCES HUMAINES, COMPETENCE, MOTIVATION, POLITIQUE SALARIALE, ACTIONNARIAT, IMPLICATION AU TRAVAIL, MANAGEMENT, ENCADREMENT

On ne peut pas gérer les ressources humaines dans les nouvelles organisations de la même manière que dans les organisations tayloriennes. La notion de déploiement de la stratégie appelle au changement la fonction ressources humaines. L'ouvrage se concentre sur les leviers essentiels sur lesquels peuvent agir les organisations pour ce déploiement : la compétence (la consolider, la développer, la gérer), la motivation (la comprendre, la développer, la mesurer, la reconnaître), la rémunération et la communication avec les investisseurs sur la politique de ressources humaines.


La section IKEA traque les discriminations
CFDT MAGAZINE (Revue)
06/2007
Contient : pp. 20-21


DISCRIMINATION, GRANDE ENTREPRISE, COMMERCE - DISTRIBUTION, ENQUETE, NEGOCIATION COLLECTIVE

Sur 500, près de 150 salariés du magasin ont répondu à un questionnaire sur les discriminations. Cette enquête pourrait aboutir à des négociations sur la diversité. Cette enquête s'inscrit dans le cadre du programme européen de lutte contre les discriminations.


Coopération et réseaux. Dossier
Revue française de gestion
08/2016
Contient : pp.71-170


RESEAU, COOPERATION, COLLECTIF DE TRAVAIL, TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, TRANSITION NUMERIQUE, ETUDE DE CAS, BANQUE - ASSURANCE, RELATION ENTRE ENTREPRISES, CREATION D'ENTREPRISE, ECONOMIE, SYSTEME D'INFORMATION, ACTION COLLECTIVE

Depuis plusieurs décennies, nous assistons à une croissance exponentielle des relations de coopération entre différentes formes de réseaux, qu’ils concernent des individus, des entités internes à des organisations ou des entreprises. Réseau et coopération peuvent être analysés comme les deux facettes d’une même réalité dont le réseau représenterait la dimension structurelle et la coopération la dimension action, tournée vers les relations entre entités. En effet, par essence, coopérer permet de partager consciemment une tâche commune dans des relations de dépendance mutuelle (Smith et al, 1995). Les relations de coopération sont des mécanismes qui permettent l'action collective, et qui sont continuellement façonnés et restructurés par les actions et les interprétations des membres des réseaux. (Ring et Van de Ven, 1994). En tant que logique d'organisation, le réseau conduit ainsi à considérer la nature de la relation, coopérative et non hiérarchique, qui existe entre les individus, les groupes ou les organisations impliqués et l'importance de son rôle dans la compétitivité des entreprises (Josserand, 2007).

Sommaire :
Quels mécanismes au coeur des organisations temporaires pulsatoires ? - Le cas du festival du Bout du Monde p. 83
Vincent?Salaun, François?Fulconis et Nathalie Fabbe-Costes

Réinventer l’agence bancaire de demain - Mise en oeuvre d’un processus d’innovation collaborative p. 101
Corinne?Rochette, François?Cassière, Samuel?Lagrange et Christine Lambey-Checchin

Dynamique des relations coopératives suite à une acquisition d’entreprise p. 121
Nicola?Mirc et Guillaume?Favre


Plateformes de crowdfunding et acteurs de l’écosystème entrepreneurial - Quelle(s) coopération(s), quels business models ? p. 139
Isabelle?Calmé, Stéphane?Onnée et Éric-Alain?Zoukoua


RESEAUX. COMMUNICATION.TECHNOLOGIE. SOCIETE 146 (22/10/2008)

LE MONDE INFORMATIQUE 969 (24/01/2003)

INSEE INFOS 64 (01/07/1995)

Employer des personnes handicapés
INDUSTRIES MINISTERE DE L'INDUSTRIE (Revue)
05/2008
Contient : p. 31


HANDICAPE, AIDE PUBLIQUE, RECRUTEMENT, MAINTIEN DANS L'EMPLOI

Un dispositif d'aide spécifique, géré par l'agefiph, permet d'encourager le recrutement et le maintien dans l'emploi des personnes handicapés.


Facteurs d'insatisfaction incitant au départ et intention de quitter le travail : analyse comparative des groupes d'âges
Le travail humain
07/2010
Contient : pp. 213-237


ATTITUDE A L'EGARD DU TRAVAIL, SATISFACTION AU TRAVAIL, BELGIQUE, CHANGEMENT D'ORGANISATION DU TRAVAIL, TRAVAILLEUR VIEILLISSANT, STRESS, JEUNE, AGE, PARCOURS PROFESSIONNEL, ENQUETE, STATISTIQUES, CONDITIONS DE TRAVAIL

Cette étude se base sur une enquête menée auprès de 1.772 travailleurs de 11 entreprises belges. Les résultats montrent que les changements organisationnels vécus par une large majorité de travailleurs représentent un facteur d’insatisfaction incitant au départ important, plus particulièrement pour les travailleurs âgés. Le manque de développement personnel, même si davantage vécu par les travailleurs les plus âgés, représente aussi une cause majeure de départ pour tous les groupes d’âge. Les facteurs personnels sont un autre facteur d’insatisfaction important pour les jeunes travailleurs et les plus âgés. La pression au travail est un phénomène vécu par tous les travailleurs, particulièrement les plus jeunes, mais elle n’est pas citée comme un facteur de départ. Les résultats montrent aussi que l’insécurité au travail est un facteur vécu par les travailleurs les plus jeunes. Les travailleurs âgés développent des stratégies pour s'adapter aux contraintes de leur environnement de travail. L'entreprise met, progressivement, en place des aménagements adéquats de leurs conditions de travail. Enfin, il ressort de cette étude que les différences entre les jeunes et les plus âgés ne sont pas très marquées, accréditant l’idée de la gestion des âges.


Entre choix de vie et gestion des contraintes : télétravailler à la campagne
FLUX (Revue)
10/2009
Contient : pp. 49-57


TECHNOLOGIE DE L'INFORMATION, TELETRAVAIL, TRAVAIL A DOMICILE, FAMILLE, ZONE RURALE

L'usage des Technologies de l'Information et de la Communication (TIC) associées au télétravail peut apparaître comme une solution pour faciliter la vie des habitants des zones périurbaines et rurales. Mais quel usage en est réellement fait ? L'article est centré sur les conditions d'exercice de différentes formes de télétravail ou de travail à domicile nécessitant l'usage des TIC. les pratiques ont été observées lors de plusieurs enquêtes socio-anthropologiques réalisées totalement ou partiellement dans des communes distantes de 20 à 50 kilomètres de pôles urbains.


La sécurité à la conception
Travail & sécurité
08/2000
Contient : pp. 24-38


SÉCURITÉ DU TRAVAIL, CONCEPTION DES ESPACES DE TRAVAIL, ETUDE DE CAS, NORME, INDUSTRIE AGRO ALIMENTAIRE, PREVENTION DES RISQUES, BOIS - AMEUBLEMENT, DEMARCHE SOCIO-TECHNIQUE

Faire face aux exigences du travail contemporain
Editions de l'Anact
05/2007
Contient : 157 pages


SOCIOLOGIE DU TRAVAIL, CONDITIONS DE TRAVAIL, INTENSIFICATION DU TRAVAIL, MANAGEMENT, STATISTIQUES, MOTIVATION, EVALUATION, ATTITUDE A L'EGARD DU TRAVAIL, COLLECTIF DE TRAVAIL, IMPLICATION AU TRAVAIL

Pascal Ughetto, maître de conférences en sociologie à l'université de Marne-la-Vallée, est chercheur au Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés (LATTS). Docteur en sciences économiques (université Paris-Dauphine), il a fait partie de l'Institut de recherches économiques et sociales (IRES) entre 2000 et 2005, où il a contribué au développement d'un programme de recherches sur le travail.
Les entreprises, les organisations syndicales, mais aussi les pouvoirs publics n'ont pas le choix : il faut analyser le travail pour mieux en comprendre les nouvelles exigences. En effet, les salariés expriment, régulièrement, leur difficulté à répondre aux contraintes cumulées d'objectifs, de réactivité, de qualité? Des salariés à qui l'on demande aussi de s'engager, de donner de soi, au-delà de la réalisation de la tâche.
Là où les interprétations les plus courantes parlent d'intensification du travail, cet ouvrage propose une grille de lecture revisitée des conditions de travail. Ce faisant, il s'interroge sur les conditions nouvelles dans lesquelles on demande aux gens de travailler. L'auteur propose de chercher des clés du côté des « travailleurs », ceux qui se mobilisent pour mener à bien leur activité, de revaloriser leur point de vue. Mais aussi de voir du côté du management : comment l'activité est-elle organisée, sait-on gérer la montée des exigences ?
Car les exigences contribuent, lorsqu'elles ne sont pas managées, à faire planer la morosité, à provoquer des réactions de retrait, à accroître le stress. Elles deviennent une menace pour la santé des salariés comme pour la performance de l'entreprise. Alors, qu'au contraire, bien gérées, elles constituent autant d'opportunités de développement pour les hommes et les organisations.
Afin d'éviter de s'enfermer dans la seule dénonciation du sort vécu par les salariés, l'auteur a construit une perspective analytique qui fait se croiser les évolutions des stratégies d'entreprise, les transformations de l'activité de travail et les effets des outils de gestion.


Sous-traitance. Maintenance : pour réduire les coûts, place aux contrats d'objectifs
L’USINE NOUVELLE (Revue)
16/01/1997
Contient : pp. 54-56


MAINTENANCE, SOUS-TRAITANCE, INDUSTRIE, COUT, INDICATEUR, NORME