1 /  1
Vignette document La  polyvalence et le contenu du travail

La polyvalence et le contenu du travail

Livre
Editions Liaisons, Editions de l'Anact
12/2001
Contient : 81 pages

M. Anger, responsable du département Compétence Travail Emploi de l'ANACT, et S. Cukierman, chargé de mission de l'ARACT Ile-de-France, ont dirigé ce nouvel ouvrage de la collection "Agir sur" consacré à la polyvalence. Le premier chapitre explicite cette notion et retrace son historique en trois phases. Dans les années 70, on tente "d'enrichir" des tâches trop répétitives, améliorant, pour une part, les conditions de travail. Les années 80, davantage tournées vers la performance, voient le développement de la polyvalence associée à la gestion des aléas. Dans la décennie suivante, les entreprises entament une réflexion sur l'emploi et les compétences abordant la question sous un autre angle. Elle apparaît d'autant plus d'actualité à l'heure de la mise en place des 35 heures. Face aux variations de la demande, l'entreprise tire partie de la flexibilité. Elle peut se traduire par le recours à une main d'oeuvre extérieure ou précaire, à du personnel polyvalent très qualifié, à des équipes de travail polycompétentes. La polyvalence est source de professionnalisation mais s'inscrit dans une logique organisationnelle propre à l'entreprise. Ainsi la polyvalence par rotation de postes se caractérise "par une mobilité horizontale sur des postes de même nature", on cite ici l'industrie manufacturière. La polyvalence par intégration consiste à enrichir le contenu du travail. Enfin, la polyvalence par alternance propose une mobilité verticale sur des postes ou des fonctions différentes. Quelle que soit la forme adoptée, elle participe également à l'amélioration des conditions de travail dans l'entreprise en prévenant notamment les risques d'atteinte à la santé liés à la pénibilité et/ou au travail répétitif. Mais pour être pertinente et bénéfique, la polyvalence doit s'inscrire dans une réflexion globale mesurant les enjeux et définissant une démarche d'action. Il convient pour cela d'analyser l'organisation du travail au sein de l'entreprise. Les troisième et quatrième chapitres proposent une méthodologie pour aider à la conduite d'un tel projet. Le chapitre suivant explique comment mettre en place des actions pertinentes et les pérenniser. La dernière partie propose des informations pratiques ainsi qu'une bibliographie.

SUGGESTIONS

Du même auteur