1 /  1
Vignette document Effets de la charge globale de travail sur la grossesse. Synthèse systématique avec méta-analyse et méta-régression

Effets de la charge globale de travail sur la grossesse. Synthèse systématique avec méta-analyse et méta-régression

Rapport
Institut national de santé publique du Québec
06/2015
Contient : 201 pages

L’auteure, épidémiologiste et médecin spécialiste en médecine du travail au Québec, a réalisé cette synthèse systématique des connaissances scientifiques disponibles concernant les effets de l'exposition à la charge globale de travail sur la grossesse. Les trois principales façons d'évaluer la charge globale sont le cumul de contraintes professionnelles, le niveau d'activité physique et le niveau de dépense énergétique. Les résultats observés sont les suivants :
Plus le nombre de contraintes professionnelles est grand, plus le risque d'accouchement avant terme s'accroit, jusqu'à doubler chez les travailleuses enceintes exposées à au moins quatre contraintes professionnelles. Un niveau de confiance suffisant est accordé à ce résultat.
Un accroissement plus modeste du risque d'insuffisance de poids pour l'âge gestationnel est observé en présence d'un nombre croissant de contraintes professionnelles. Le niveau de confiance accordé à ce résultat est généralement suffisant.
Des augmentations des risques de faible poids à la naissance et d'hypertension gestationnelle sont suspectées en présence de deux contraintes professionnelles.
Concernant le niveau d'activité physique, on suspecte l'augmentation des risques d'accouchement avant terme, en présence d'un niveau élevé, et de faible poids à la naissance lorsque le niveau est modéré.
Par contre, une absence d'augmentation du risque d'insuffisance de poids pour l'âge gestationnel est suspectée lorsque le niveau d'activité physique est modéré.
Lorsque le niveau de dépense énergétique est élevé, une diminution du poids à la naissance et l'augmentation des risques d'avortement spontané et d'insuffisance de poids pour l'âge gestationnel sont suspectées.
Une augmentation du risque d'insuffisance de poids pour l'âge gestationnel est suspectée lorsque le niveau de dépense énergétique est modéré.
Une augmentation du risque d'hypertension gestationnelle est suspectée en présence d'un niveau élevé de dépense énergétique à court terme.

SUGGESTIONS

Du même auteur