1 /  1
Vignette document Activité physique en prévention et traitement des maladies chroniques

Les bénéfices de la pratique d’une activité physique (AP) ? adaptée si nécessaire ? l’emportent sans conteste sur les risques encourus, quels que soient l’âge et l’état de santé des personnes atteintes de maladies chroniques.
L’AP est un comportement et un mode de vie d’autant plus facile à maintenir qu’elle aura été démarrée dès l’enfance. Néanmoins, de nombreux facteurs (individuels, interpersonnels, environnementaux, politiques, contextuels) influen-cent sa pratique et son maintien. Dans tous les cas, il n’est jamais trop tard pour bénéficier des effets d’une pratique régulière, en prévention primaire, secondaire et tertiaire.
Les cinq articles de ce hors-série du BEH témoignent de l'avancée des recherches.