1 /  1
Vignette document Coronavirus : regards sur une crise

L'Etat et les entreprises n’ont pas su tirer les enseignements du premier confinement pour installer les conditions d’un travail à distance serein et efficace. Nous en payons le prix aujourd’hui : le second confinement se heurte à une mobilité des Français beaucoup plus élevée qu’en mars et avril derniers. Cette situation est d’autant plus surprenante que le travail à distance est sans doute le meilleur compromis entre impératif sanitaire et maintien de l’activité économique : il permet de réduire considérablement les contacts tout en continuant à travailler. Il n’est cependant pas trop tard pour prendre le contre-pied de cette situation en accompagnant un développement proactif du travail à distance : même si ce second confinement devait s’interrompre dans le mois qui vient, il serait certainement utile de maintenir plus longtemps en télétravail un maximum de salariés de façon à éviter une troisième vague. Car le temps qui nous sépare de la protection collective que permettrait la distribution d’un vaccin efficace risque d’être encore long. Terra Nova fait aujourd'hui ses propositions pour faire avancer le débat, et "déconfiner" le travail à distance.

SUGGESTIONS

Du même auteur