14 /  45230
Vignette document Télétravail de crise en 2021 : quelles évolutions ? Quels impacts ?

Télétravail de crise en 2021 : quelles évolutions ? Quels impacts ?

Rapport
Contient : en ligne ; 64 pages

Selon les résultats d'une enquête conduite par le réseau Anact-Aract du 24 février au 24 avril 2021, auprès de 2 864 répondants, les salariés souhaitent maintenir un niveau élevé de télétravail. 36% des sondés souhaitent travailler à distance plus de trois jours par semaine et 56% à hauteur d’un ou deux jours pour différentes raisons, qui se conjuguent : réduction du temps de trajet, travail au calme, conciliation vie professionnelle et personnelle.
Plusieurs effets du télétravail de crise sont préoccupants : les relations de travail semblent significativement affectées : pour 37% des répondants (contre 17% en 2020), elles se sont plutôt dégradées. Autres signaux d’alerte :
le sentiment de travailler plus ressenti par 63% des répondants (67% pour les managers) ; la surconnexion pour 64% d’entre eux (y compris ceux qui avaient une pratique ancienne du télétravail) ; un sentiment de fatigue pour 50% d’entre eux (35% en 2020) ; d’isolement pour 40% ; des appréhensions à l’idée de retourner sur site pour 39%.
Dans le même temps, seuls 19% des répondants estiment aborder les difficultés liées à la réalisation du travail à distance avec leurs manageurs (ils étaient 40% en 2020). La fréquence des échanges managériaux s’est pas ailleurs espacée (52% échangent au moins une fois par semaine en 2021 contre 69% en 2020).

SUGGESTIONS

Du même auteur